informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Des données à retenir

Publié le par

| | |

Au CAM à fin septembre, pour NPD, le ticket moyen a augmenté de 1,1 %, les dépenses de 0,2 % pour atteindre un total de 54 milliards d’euros.

Toujours au CAM à fin septembre, le nombre de visites, soit 9,9 milliards, recule de – 0,9 %.

Les leviers à faire jouer : la convivialité et le partage, la recherche de plaisir et de fun gagnent 6 points en 5 ans ; les coupons et autres prix attractifs progressent de 7 points

 

Food Service Vision a sorti une étude exclusive, menée en on-line auprès de 500 convives en octobre 2014, pour déterminer leurs attentes vis-à-vis de la restauration assise. Si au cours des 6 derniers mois, 96 % de ces consommateurs ont fréquenté les restaurants indépendants, 2/3 sont allés dans les chaînes. De cette restauration assise, ils sont 96 % à attendre la qualité des plats et le bon rapport qualité/prix, et 91 % les plats faits maison. Les trois raisons principales qui les poussent à fréquenter un indépendant sont le bon rapport qualité/prix (32 %), la qualité des plats (29 %) et les plats faits maison (24 %) ; alors pour celles qui les incitent à se tourner vers une chaîne sont le bon rapport qualité/prix là encore (34 %), les formules/menus (31 %), et le service rapide (24 %).


Selon Food Service Vision, le nombre de références avec un label a augmenté de 19 % entre septembre 2012 et septembre 2014, en total alimentaire, hors boissons.

 

NPD.  Les lignes bougent. Comme l'explique Maria Bertoch, expert Foodservice chez NPD : "Les enfants sont toujours prescripteurs, le petit déjeuner progresse de 2%, le midi résiste bien. Les plats stars du moment sont le burger, la pizza, et le wrap. Le client est à la recherche de bons plans, d'initiatives qui lui simplifient la vie." Et de dessiner les contours de 2015 : "le client voudra encore gagner plus de temps, il continuea à être nomade, à faire attention à sa santé et son budget. Mais il souhaite aussi lâcher prise, et s'amuser"

 

KFC. Comme le souligne Frédéric Levacher, dg de KFC France, « nous, société américaine, nous croyons à la France, plus parfois que les Français eux-mêmes ; nous y avons investi des dizaines de millions de dollars, et nous gardons de grandes ambitions », notamment celle de doubler le parc de restaurants d’ici à 5 ans, aujourd’hui de 172, ou « de créer 1000 emplois nets l’an prochain »…. L’enseigne, qui vient de signer un accord de partenariat avec la fédération français de football, « qui nourrit la fierté en interne », assume ce choix pour les années à venir, ce qui n’empêche pas « les challenges quotidiens », l’adaptabilité permanente en termes d’offre, de qualité, d’innovation, de rapport qualité/prix et de service. La chaîne, qui a ouvert l’an dernier à Orléans l’un de ses dix restaurants Leed (une version internationale, plus large, du HQE) au monde, en tirera des enseignements pour l’évolution des établissements de KFC en France.

  • Des données à retenir

  • Des données à retenir

  • Des données à retenir

  • Des données à retenir CONGRES RHD 2014 NEORESTAURATION

    MARIA BERTOCH- THE NDP GROUP
    © ©Sylvie Humbert

  • Des données à retenir CONGRES RHD 2014 NEORESTAURATION

    CLAIRE DIEMER FOOD SERVICE VISION
    © ©Sylvie Humbert

  • Des données à retenir CONGRES RHD 2014 NEORESTAURATION

    FRANCOIS BLOUIN DIRIGEANT FONDATEUR FOOD SERVICE VISION
    © ©Sylvie Humbert

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

26 septembre 2019

La RHD à l’heure du Healthy

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus