Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Des convives vigilants pour le Réveillon

Isabel Soubelet

Sujets relatifs :

, ,
Des convives vigilants pour le Réveillon

© HÔTEL MARTINEZ À CANNES

Prudents et avisés, les clients qui passent le repas de fin d'année au restaurant veulent avant tout un service de qualité alliant plats savoureux et une ambiance festive.

Aujourd'hui, il est nécessaire de surprendre les clients et de leur offrir de la qualité et de l'originalité. Ils recherchent une ambiance de fête et une gastronomie de haut niveau », déclare Jean-Philippe Zahm, directeur de la restauration de l'Hôtel de Crillon (menus à 670 et 370 € hors boissons). Pendant longtemps, les professionnels ont appliqué sur les menus de réveillons (des 24 et 31 décembre) des hausses de prix inconsidérées sans forte modification de leurs prestations habituelles. Le passage à l'an 2000 a été un cas d'école en la matière.

 

Le soir de noël plutôt fêté en famille

Désormais, les clients ne s'y trompent pas. Aguerris et exigeants, ils analysent l'offre, comparent les prix et les prestations des différents restaurants en fonction de leur budget, et se décident de plus en plus tard afin de faire le bon choix. Si certains établissements ont décidé de fermer le 24 au soir, pour notamment permettre à leur équipe, en salle et en cuisine, de passer au moins une fête annuelle en famille, le réveillon de la Saint-Sylvestre, plus ou moins rentable pour les restaurateurs, est attendu par une certaine clientèle. Habitués d'un lieu, de passage à Paris, Français ou étrangers, les clients de réveillon analysent souvent précisément l'offre des restaurateurs avant de faire leur choix.

De nombreux critères entrent en ligne de compte avant de confirmer une réservation. La composition du menu, la qualité culinaire, le cadre, l'existence d'une animation, la possibilité de dormir sur place, et bien sûr le prix, pour la majorité d'entre eux, composent la « checking list » à évaluer avant toute prise de décision. Pour éviter la fausse note, il faut être bien informé. Guides, magazines et reportages sur le sujet peuvent parfois jouer un rôle. « Sortir pour terminer l'année est une tradition. Il est important que le dîner se passe dans une ambiance agréable, mais on a souvent peur d'être déçu. Il faut donc se renseigner sur l'établissement, obtenir des échos et conseils d'amis », précise Huguette Taudin, jeune retraitée française installée en Andalousie.

 

Dîner en terrain connu plutôt que risquer l'erreur

En effet, pas d'erreur pour ce soir particulier où chacun espère terminer l'année de manière un peu exceptionnelle. Comme le propose Alain Reix, chef et directeur du Jules Verne qui, depuis son restaurant (groupe Elior) situé dans la tour Eiffel, ravit les papilles des Parisiens et des étrangers (menu à 390 € hors boissons) avec une vue mythique. Les clients évitent donc, la plupart du temps, de tester un nouveau restaurant pour l'occasion. Et le bouche-à-oreille reste le meilleur moyen de ne pas se tromper. Ainsi, nombre d'habitués d'hôtels sont des clients potentiels du soir de réveillon, et certains clients sont des habitués du seul réveillon. Pourquoi changer quand on a trouvé une prestation qui correspond à ses aspirations ? C'est la cas d'Odile Evers, retraitée au Havre et passionnée de jazz : « Depuis deux ans, mon mari et moi passons le réveillon du 31 au Méridien Étoile, à Paris.

 

Place à la convivialité et au respect de l'intimité

C'est une soirée complète qui nous permet de bien manger dans une ambiance feutrée. Nous dînons tous les deux, agréablement, en étant entourés. Et avec un personnel disponible et charmant. Nous avons testé de nombreuses soirées à Deauville où les spectacles étaient magnifiques, mais avec trop de monde. »

Moment d'échanges, de partage entre amis ou en tête à tête, le réveillon est un grand rendez-vous de convivialité. « Tous les ans, nous nous retrouvons avec des amis, environ 12 personnes, autour d'une bonne table, plutôt un restaurant étoilé de la région. C'est un véritable partage, le repos complet pour tous les convives, et la possibilité pour tous les invités de profiter pleinement de la soirée. Et depuis quelques temps, nous cherchons à dormir sur place afin d'éviter tout problème avec les éthylomètres », confie Robert Labeyrie, fondateur de la célèbre maison de foie gras.

Les restaurants gastronomiques remportent un certain succès. C'est en effet l'occasion de sortir dans un lieu prestigieux. Mais pour les clients qui les fréquentent tout au long de l'année, ce n'est pas forcément le lieu idéal pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. « Les restaurants gastronomiques pratiquent des prix très élevés et n'offrent pas d'animation. On a parfois peur de s'y ennuyer un peu. Le 31 décembre n'est pas un jour comme les autres et l'intérêt est, à mon sens, de passer la soirée dans une ambiance vraiment différente des autres jours de l'année. L'originalité, la qualité des plats, le service, ainsi que le lieu, sont vraiment des critères déterminants. Je cherche avant tout à fuir la banalité et à marquer le coup. Aucune fausse note ne doit donc apparaître », expose Isabelle Moreno, cadre bancaire, vivant entre Genève et Nice.

Côté animation, les professionnels tentent de répondre aux multiples attentes des clients. Groupe tsigane, ambiance jazzy, trio classique, chanteuse de bossa-nova, soirée à thème - Orient-Express, cow-boy et country, camarguais dans les hôtels Mercure - feu d'artifice, embrasement lumineux, DJ, danse et cotillons... Tous redoublent de propositions et cherchent à innover.

Au-delà des goûts et des tendances, le client cherche aujourd'hui une prestation complète de qualité. Une orientation confirmée par les grands hôtels-restaurants qui proposent de plus en plus un forfait incluant à la fois la soirée, la nuit, le petit déjeuner et même le brunch.

Il ne suffit plus de servir un repas traditionnel dans un bel emballage avec un tarif multiplié par deux, voire par trois. Même si les clients du luxe n'ont pas de limite d'ordre budgétaire, ils veulent être surpris et attendent que les prestataires se surpassent ce soir-là. Les adeptes du réveillon au restaurant, âgés de 50 ans en moyenne, souhaitent bénéficier d'une prestation à la hauteur du prix pratiqué. « Le monde entier quasiment fête le Nouvel An. C'est une soirée exceptionnelle qui doit être gaie. J'apprécie surtout les endroits où la cuisine est excellente et originale, où l'ambiance est agréable et où il y a de l'espace pour danser », conclut Natacha Pomazan, vendeuse en joaillerie de luxe à Monaco.

 

Ils apprécient

 

  • Un service de qualité.
  • Une ambiance feutrée ou festive selon leurs goûts.
  • Un bon niveau gastronomique.
  • La possibilité de pouvoir dormir sur place.
  • Une mise en place qui respecte les tables individuelles.

Ils craignent

 

  • Les prix prohibitifs pour une prestation habituelle, non originale.
  • D'être déçus et de s'ennuyer.
  • De prendre des risques et de tester une adresse pour la première fois à cette occasion.
  • De se retrouver dans un lieu qui manque d'espace.

L'avis de ... Patrick Lefrançois, directeur  de la restauration du Méridien Étoile

 

"Assurer un service global pour éviter tout stress au client"

 

Le réveillon de la Saint-Sylvestre est un soir où les clients cherchent à bien manger et à danser. Ce type d'offre a longtemps remporté un franc succès. Mais, si elle existe toujours, cette clientèle est en perte de vitesse. C'est pourquoi, depuis cinq ans, je donne une orientation différente à cette soirée. Je m'appuie sur la notoriété et la qualité de notre club de jazz. Après un dîner dans un salon privatif ou au restaurant L'Orenoc (menu + soirée = 330 €), les 250 convives peuvent rejoindre dès 23 heures le club pour un spectacle de trois heures en toute quiétude. Ce point est important. Nos clients, dont 50 % sont étrangers et 40 % des habitués de l'hôtel ou du réveillon, apprécient la prise en charge globale de la soirée, en toute sécurité, sans stress. Préserver leur intimité en les intégrant à la fête est une attente forte. Par ailleurs, les réservations de dernière minute s'amplifient. Quant aux touristes de passage, ils regardent et évaluent l'offre proposée dans la capitale avant de se décider, surtout les Italiens. Si 10 à 15 % des réservations se font un mois avant le réveillon, une part importante s'effectue la semaine précédent le jour J. Autre point nouveau, de plus en plus de clients souhaitent dormir sur place. Ils peuvent ainsi profiter pleinement de la soirée et limiter les risques par rapport aux contrôles d'alcoolémie. »

"Ce soir-là, sortir est synonyme de repos complet pour l'épouse et de partage total

entre les convives "

Robert Labeyrie, fondateur de la maison de foie gras

"Passer le réveillon au restaurant est une bonne solution quand on est en couple, cela permet de faire la fête en mangeant très bien "

Isabelle Moreno, cadre bancaire à Genève

"Le Nouvel An est une soirée symbolique, c'est important qu'elle soit réussie, surtout au regard du budget investi par rapport aux autres jours de l'année"

Natacha Pomazan, vendeuse en joaillerie de luxe à Monaco

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Tribune - Dan Cebula, Depur Expériences : comment choisir, définir et opérer le bon concept de Food Hall ?

Analyse

Tribune - Dan Cebula, Depur Expériences : comment choisir, définir et opérer le bon concept de Food Hall ?

Cible, répartition food/beverage/entertainment, emplacement, positionnement, business model... Les Food Hall, Depur Expériences les observe et surtout les conçoit ; elle a choisi de partager cette expérience dans un[…]

24/06/2021 | La restaurationTribune
Réouverture de la Samaritaine Paris Pont-Neuf avec 12 points de restauration au coeur du parcours client

Réouverture de la Samaritaine Paris Pont-Neuf avec 12 points de restauration au coeur du parcours client

Rainbow Kitchen: une offre culinaire colorée, festive et saine

Rainbow Kitchen: une offre culinaire colorée, festive et saine

Kopain : La Boulangerie de Christophe Michalak

Kopain : La Boulangerie de Christophe Michalak

Plus d'articles