Deglon lance My D., sa gamme de couteaux co-créés avec l’utilisateur

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

,
Deglon lance My D., sa gamme de couteaux co-créés avec l’utilisateur

Il n’y a pas que l’offre à se personnaliser en restauration : derrière le passe, les chefs peuvent désormais co-créer leur couteau, et le faire en ligne, avec la collection My D. de Déglon, tout juste lancée sur l’eshop du fabricant, coutelier à Thiers. L’outil digital « mix and match » permet ainsi de définir son couteau idéal, en suivant différentes étapes, pour autant de critères de sélection. Première étape, choisir son couteau, parmi les 3 tailles les plus souvent utilisées : couteau de table et office (lame de 10 cm), couteau de cuisine (lame de 15 cm), ou encore couteau de chef (lame de 20 cm).

Le configurateur de l’atelier virtuel « my D.Lab » permet ensuite de sélectionner la lame de son choix, parmi 5 formes, de la Rorqual, à la coupe nette et precise, et dont la forme est idéale pour émincer, à l’Altaïr, à la pointe très acérée, en passant par la Katara, aux inspirations japonaises, Origine ou Gaïa. Mais un couteau, c’est aussi un manche : 5 formes dessinés spécialement par Déglon, et autour d’essences de bois (palissandre, ébène, bouleau madré, olivier, genévrier) sont proposées. Et, touche finale, le coutelier a prévu la possibilité de sélectionner un motif à graver sur la lame parmi une banque d’images, positionné comme le chef le souhaite sur la lame, où nom et message peuvent également être gravés. Un joli cadeau à glisser au pied du sapin, ou un peu après : compter 10 jours ouvrés pour la fabrication du couteau après validation de la commande.

https://eshop.deglon.fr/fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Jour teste l’afterwork dans 11 restaurants

Jour teste l’afterwork dans 11 restaurants

Jour fait évoluer son offre, comme les moments de consommation qu’elle adresse. Centrée avant la crise sanitaire sur le déjeuner, elle étire son amplitude horaire vers le soir, à l’instar de ses planch’apéro, tout juste lancées...

21/07/2022 | Offre
Pour sa 1ère ouverture, Place to Eat prend le contrepied du péri-urbain

Pour sa 1ère ouverture, Place to Eat prend le contrepied du péri-urbain

Quick teste le burger veggie dans ses 107 restaurants

Quick teste le burger veggie dans ses 107 restaurants

« Le marché du delivery est devenu assez frénétique », dit Jean Valfort, fondateur de Dévor

Interview

« Le marché du delivery est devenu assez frénétique », dit Jean Valfort, fondateur de Dévor

Plus d'articles