Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Coup de froid sur la restauration

Sujets relatifs :

Après une année 2011 parmi les meilleures depuis 10 ans (+ 4,17 % en chiffre d'affaires et près de 3 % en fréquentation), la C.A.H.D (Consommation Alimentaire Hors Domicile) marque fortement le pas en ce début d'année 2012. Selon la dernière étude de Gira Conseil: "Le 1er quadrimestre se solde par un recul du chiffre d'affaires de 5 à 8 % selon les segments de marché. Le grand responsable de ce recul est la fréquentation qui à période comparable décroche fortement. Les 4 premiers mois de l'année 2012 ont été très particuliers. Janvier et février ont eu du mal à redémarrer avec des niveaux d'activités oscillant entre + 1 % et – 2 %". Le mois de mars, avec une météo plutôt favorable est repassé en positif de + 2 % à + 6 % et particulièrement pour la V.A.C (Vente Au Comptoir), au détriment du S.A.T (Service à Table). En revanche, avril et même mai ont été qualifiés comme très mauvais par les acteurs du secteur, dont les chiffres d'affaires à période comparable décrochent de - 7 % à - 15 %. Bref, les indicateurs repassent au rouge et de façon assez brutale depuis fin mars 2012.

 

Selon Gira Conseil, les causes sont multiples :

  • le moral des ménages qui est au plus bas (il atteint 90 points en mai 2012, alors que la moyenne longue période est de 100 points),
  • Le pouvoir d'achat 2011 qui vient d'être révisé par l'Insee et qui aurait reculé de 0,1 %, suite à l'introduction de nouvelles données,
  • la période pré élections présidentielles qui a été la cause d'un phénomène d'attentisme,
  • la montée du chômage (+0,3 point au premier trimestre 2012 soit 9,6 %),
  • la montée du taux d'épargne (le taux d'épargne remonte de 0,2 point à 16,1 % en 2011).

Autre raison possible : la « réduction de la voilure » sur les dépenses «superflues ». En effet, la C.A.H.D est depuis 2008 l'un des principaux budgets de manœuvre dans les dépenses des ménages. Si le service à table a été le premier touché par ces nouveaux comportements, c'est désormais le tour de la V.A.C : les Français poursuivent le décalage de leur consommation vers le bas. Désormais, on se retrouve avec des fréquentations en hausse, mais des tickets moyens en baisse. Les acteurs qu'ils soient indépendants ou structurés tentent d'enrayer ces chutes de fréquentation par des offres et des promotions très intéressantes. Toutefois, on peut se demander quel sera à terme leur impact sur les marges, et également si cela suffira pour faire dépenser plus ou faire sortir plus souvent hors du domicile des consommateurs au comportement plutôt timide en ce début d'année 2012.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Les Traiteurs de France en lutte contre le gaspillage

Les Traiteurs de France en lutte contre le gaspillage

  14200 repas redistribués en 2019 par le seul réseau national de traiteurs organisateurs de réceptions depuis la signature du pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire à l’Assemblée[…]

Les pattys 100% végétaux à la carte de Buffalo Grill

Les pattys 100% végétaux à la carte de Buffalo Grill

Wakaze le premier saké made in Ile-de-France arrive!

Wakaze le premier saké made in Ile-de-France arrive!

Rougié opte pour le 100% sans antibiotique

Rougié opte pour le 100% sans antibiotique

Plus d'articles