Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Corrélations (France)

N.B. Seuls les écarts de réponses ayant une signification statistique (calculs de corrélation) sont analysés ci-après.

L’AGE 

. Plus on est jeune et moins on consomme du vin fréquemment : 6% tous les jours ou presque pour les moins de 25 ans; 39% pour les 50 ans ou plus. 

. Plus on est jeune et plus on est non consommateur absolu : 15% des moins de 25 ans ne consomment jamais de vin, contre 3% des 50 ans et plus. 

. Plus on est jeune et moins on aime le goût du vin : 31% des moins de 25 ans tout à fait d'accord avec l'affirmation "j'aime le goût du vin" contre 51% des 50 ans et plus; 16% de "plutôt pas d'accord" contre 5%. 

. Plus on est âgé, moins on trouve que "le vin, c'est cher" : 26% des 50 ans et plus pas d'accord du tout contre 16%·des moins de 25 ans. 

. Plus on est jeune et plus on préfère d'autres boissons au vin : 82% des moins de 25 ans tout à fait ou plutôt d'accord contre 35% des 50 ans et plus. 

. Plus on est jeune et plus on trouve que "c'est difficile de choisir un vin" : 41% des moins de 25 ans tout à fait d'accord contre 24% des 50 ans et plus. 

. Plus on est jeune et plus on "réserve sa consommation de vin aux grandes occasions" : 11% seulement des moins de 25 ans pas d'accord du tout contre 28% des 50 ans et plus (la césure est surtout sensible à 50 ans). 

. Plus on est âgé et plus on "ne conçoit pas un repas sans vin" : 23% des 50 ans et plus tout à fait d'accord contre 2% des moins de 25 ans. 

. Plus on est âgé et plus on consomme du vin pendant les repas quotidiens : 51% des 50 ans et plus contre 22% des moins de 25 ans. 

. Plus on est jeune et plus on consomme du vin pendant les repas à caractère festif : 97% des moins de 25 ans contre 77% des 50 ans et plus (la césure est surtout sensible à 50 ans). 

. Les jeunes achètent le plus souvent le vin dans les grandes surfaces : 61% des moins de 25 ans contre 47% des plus de 25 ans. Ils l'achètent en revanche moins fréquemment chez les producteurs ou les coopératives : 13% des moins de 25 ans contre 27% des plus de 25 ans. 

. Plus on est âgé et plus on a eu l'occasion d'acheter au moins une fois du vin sur Internet : 7% des 50 ans et plus, contre 1% des moins de 25 ans. Plus on est jeune et moins on envisage de le faire à l'avenir : 76% des moins de 25 ans ne l'envisagent pas contre seulement 58% des 50 ans et plus. 

. Les jeunes jugent l'argument du prix plus important pour favoriser les achats sur Internet que les plus âgés : 49% des moins de 25 ans contre 36% des plus de 25 ans. 

LE SEXE 

. Les hommes boivent plus fréquemment du vin que les femmes : 22% tous les jours ou presque contre 14%; 17% moins d'une fois par mois contre 33%. 

. Les femmes aiment moins le goût du vin que les hommes : 34% tout à fait d'accord contre 45%, 16% plutôt pas d'accord contre 4%. 

. Les femmes préfèrent plus souvent d'autres boissons au vin que les hommes : 33% tout à fait d'accord contre 16%. 

. Les femmes sont moins convaincues que le vin est bon pour la santé que les hommes : 49% plutôt d'accord contre 61%; 30% plutôt pas d'accord contre 21%. 

. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à réserver leur consommation de vin aux grandes occasions : 32% tout à fait d'accord contre 21%. 

. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à consommer du vin à l'apéritif : 37% contre 22%. 

. Les hommes sont plus nombreux que les femmes à consommer du vin pendant les repas quotidiens : 34% contre 21%. 

. Les hommes sont plus attachés que les femmes à l'argument prix pour favoriser les achats sur Internet : 45% contre 32%. 

LE REVENU 

. Les CSP+ sont plus nombreux à boire du vin tous les jours ou presque que les CSP- ou les inactifs : 24% contre 16% et 14%. 

. les inactifs sont plus nombreux que les actifs à ne jamais boire de vin : 12% contre 4% des CSP+. 

. Les CSP+ sont plus nombreux que les CSP- et les inactifs à aimer le goût du vin : 50% tout à fait d'accord contre 34% et 31%. 

. Les CSP- et surtout les inactifs sont plus nombreux à préférer d'autres boissons au vin que les CSP+ : 31% et 28% tout à fait d'accord contre 14%. 

. Les CSP- sont plus nombreux que les autres à penser que le vin n'est pas bon pour la santé : 10% tout à fait d'accord contre 3% et 3%. 

. Les inactifs sont plus nombreux que les CSP+à penser que c'est difficile de choisir un vin : 39% tout à fait d'accord contre 25%. 

. Les inactifs sont plus nombreux que les CSP+ à acheter le vin dans les grandes surfaces : 63% contre 41%. Ils sont moins nombreux à l'acheter chez les producteurs ou coopératives : 13% contre 30% (25% pour les CSP-). 

. Les CSP+ sont plus nombreux à avoir l'intention d'acheter du vin sur Internet à l'avenir que les inactifs : 39% contre 22% (30% pour les CSP-). 

L’HABITAT 

Le fait d'habiter une maison ou un appartement entraîne moins d'écarts significatifs dans les réponses que les critères précédents : âge, sexe, revenu. Le fait d'habiter en foyer ou en résidence étudiante n'entraîne pas d'écart significatif, du fait de leur très faible poids dans l'échantillon (2%). 

On observe aussi qu'il y a peu de différence dans les réponses entre les Internautes propriétaires de leur logement et les locataires. 

. Ceux qui habitent une maison sont plus nombreux à penser que c'est difficile de choisir un vin que ceux qui habitent en appartement : 39% tout à fait d'accord contre 26%. 

. Ceux qui habitent une maison sont plus nombreux à acheter le vin chez des producteurs ou coopératives : 30% contre 17% de ceux qui habitent un appartement. Ces derniers sont en revanche plus nombreux à l'acheter dans des magasins spécialisés : 27% contre 18%. 

CORRÉLATIONS ENTRE LES RÉPONSES AUX QUESTIONS . Ceux qui disent aimer le goût du vin en consomment davantage en apéritif (37% de ceux qui sont tout à fait d'accord avec l'affirmation contre 21% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout), mais aussi pendant les repas quotidiens (39% contre 0%). 

. Ceux qui disent ne pas aimer le goût du vin l'achètent plus souvent dans les grandes surfaces : 100% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout avec l'affirmation contre 43% de ceux qui sont tout à fait d'accord. 

. Ceux qui disent aimer le goût du vin sont plus nombreux à envisager d'en acheter sur Internet à l'avenir : 42% de ceux qui sont tout à fait d'accord avec l'affirmation contre 5% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout. 

. Ceux qui pensent que le vin est cher sont plus nombreux à estimer que des prix moins élevés que dans les autres formes de commerce pourraient favoriser les achats de vin sur Internet : 50% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout avec l'affirmation "le vin, c'est pas cher" contre 36% de ceux qui sont tout à fait d'accord. 

. Ceux qui pensent que le vin est cher sont plus nombreux à en consommer à l'apéritif : 43% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout avec l'affirmation "le vin, c'est cher" contre 22% de ceux qui sont tout à fait d'accord. Ils sont aussi plus nombreux à en consommer pendant les repas quotidiens : 44% de ceux qui ne sont pas d'accord du tout avec l'affirmation contre 9% de ceux qui sont tout à fait d'accord. 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Boncolac Foodservice ajoute deux nouvelles recettes à sa gamme « Les signatures du Chef»

Boncolac Foodservice ajoute deux nouvelles recettes à sa gamme « Les signatures du Chef»

  Depuis plus de 60 ans, BONCOLAC FOOD SERVICE innove et déploie son savoir-faire en France et à l’international pour accompagner et servir les professionnels de la restauration. Afin de répondre à une[…]

Appel à candidature Trophée Jean Rougié

Appel à candidature Trophée Jean Rougié

  Restau’co nouveau membre du CNIEL

Restau’co nouveau membre du CNIEL

Un-oaked et Dry-cellar :  la maison Dartigalongue lance deux jeunes bas-armagnacs dédiés à la mixologie

Un-oaked et Dry-cellar : la maison Dartigalongue lance deux jeunes bas-armagnacs dédiés à la mixologie