Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Confinement : Les produits biologiques ont conquis 8% de nouveaux acheteurs

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Confinement : Les produits biologiques ont conquis 8% de nouveaux acheteurs

Près  de  7  Français  sur  10  ont  acheté  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  :  8  %  sont  de  nouveaux  acheteurs et 61 % en consommaient déjà avant. La progression enregistrée est plus marquée au sein des catégories socio-professionnelles les plus modestes (11 %). Dans  un  contexte  de  crise  sanitaire  et  de  baisse  du  pouvoir  d’achat, les  acheteurs  habituels  de  produits  bio  sont  une large majorité à avoir maintenu le même niveau d’achat. En effet, 44 % des acheteurs de produits bio déclarent en avoir acheté autant pendant le confinement. Ce score est significativement plus élevé auprès des 25-34 ans (54 %) et des catégories socio-professionnelles supérieures (49 %), deux profils déjà les plus acheteurs de produits bio avant le confinement. Les jeunes de 18-24 ans sont même plus nombreux à estimer en avoir acheté davantage sur la période (11 % vs 6 % de l’ensemble des acheteurs).L’Agence  BIO  a  interrogé  les  Français  sur  l’impact  qu’a  eu  cette  période  sur  leurs  habitudes  de  consommation.  Ont-ils  continué  à  acheter  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  ?  Le  bio  a-t-il  conquis  de  nouveaux  consommateurs ?  Où  s’approvisionnaient-ils ?  Pour  quelles  raisons  les  consommateurs  se  tournent-ils  aujourd’hui  vers  les  produits  bio  ?  Que  comptent-ils  faire  après?  Autant  de  questions  auxquelles  l’étude  conduite  par  Spirit  Insight  pour  l’Agence  BIO1  apporte  des éléments de réponse.

 

Près  de  7  Français  sur  10  ont  acheté  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  :  8  %  sont  de  nouveaux  acheteurs et 61 % en consommaient déjà avant. La progression enregistrée est plus marquée au sein des catégories socio-professionnelles les plus modestes (11 %). Dans  un  contexte  de  crise  sanitaire  et  de  baisse  du  pouvoir  d’achat, les  acheteurs  habituels  de  produits  bio  sont  une large majorité à avoir maintenu le même niveau d’achat. En effet, 44 % des acheteurs de produits bio déclarent en avoir acheté autant pendant le confinement. Ce score est significativement plus élevé auprès des 25-34 ans (54 %) et des catégories socio-professionnelles supérieures (49 %), deux profils déjà les plus acheteurs de produits bio avant le confinement. Les jeunes de 18-24 ans sont même plus nombreux à estimer en avoir acheté davantage sur la période (11 % vs 6 % de l’ensemble des acheteurs

 

Si les hypermarchés restent le circuit privilégié d’achat de produits bio(57 % des acheteurs), les résultats mettent également en évidence l’essor important de la vente directe (22 % des acheteurs),que ce soit au travers de la vente à la ferme, de plateformes locales et/ou des AMAP2. Ces circuits ont rencontré encore plus de succès en milieu rural où 37 % des habitants ont privilégié les circuits courts. Les magasins de proximité ont été logiquement privilégiés par 24 % des acheteurs de produits bio, à quasi-égalité avec les magasins spécialisés bio (26 %). Enfin, et sans surprise, la vente de produits bio via le drive des supermarchés a enregistré une progression durant cette période (17 % des acheteurs) quand la commande sur internet (hors drive de grande distribution) a convaincu 7 % des personnes interrogées

 

 

Autre enseignement, le confinement a permis d’opérer une réelle prise de conscience chez les 50-64 ans, habituellement attachés à leurs habitudes de consommation. En effet, 54 % d’entre eux affirment qu’ils ont acheté des produits biologiques pour soutenir les producteurs français de bio. Une volonté particulièrement présente également chez les personnes vivant en zone rurale : 55 % d’entre elles se sont tournées vers les produits biologiques pendant le confinement pour ces mêmes raisons. A noter que la hausse de la vente en direct enregistrée dans cette étude concerne bien les producteurs bio locaux et donc répond à deux critères : la proximité et le mode de production respectueux de l’environnement

 

 

La quasi-totalité des acheteurs (plus de 9 sur 10) envisage de continuer à favoriser les produits bio après le confinement. Parmi les raisons citées : les produits bio sont meilleurs pour la santé pour 59 % d’entre eux (jusqu’à 64 % pour les femmes et 67 % pour les CSP+), ils sont de meilleure qualité (57 %), ils respectent mieux l’environnement (56 %), notamment pour les femmes (62 %). Une nouvelle fois, le soutien à l’économie locale est évoqué par la moitié des répondants, et même par 57 % des 50-64 ans et par 60 % des 65 ans et plus.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

30% des Français veulent retourner au restaurant dès la première semaine de réouverture des salles

30% des Français veulent retourner au restaurant dès la première semaine de réouverture des salles

Au lendemain de la réouverture au public des salles de restaurants, et des terrasses pour l’Île-de-France, qu’en pensent les consommateurs? La société d’études NPD Group vient de publier une[…]

Le repas, repère et pilier du confinement

Le repas, repère et pilier du confinement

Enquête : Quid des TPE face au COVID-19?

Enquête : Quid des TPE face au COVID-19?

Covid19: quel impact sur l’agroalimentaire ?

Covid19: quel impact sur l’agroalimentaire ?

Plus d'articles