Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Confinement : Les produits biologiques ont conquis 8% de nouveaux acheteurs

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Confinement : Les produits biologiques ont conquis 8% de nouveaux acheteurs

Près  de  7  Français  sur  10  ont  acheté  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  :  8  %  sont  de  nouveaux  acheteurs et 61 % en consommaient déjà avant. La progression enregistrée est plus marquée au sein des catégories socio-professionnelles les plus modestes (11 %). Dans  un  contexte  de  crise  sanitaire  et  de  baisse  du  pouvoir  d’achat, les  acheteurs  habituels  de  produits  bio  sont  une large majorité à avoir maintenu le même niveau d’achat. En effet, 44 % des acheteurs de produits bio déclarent en avoir acheté autant pendant le confinement. Ce score est significativement plus élevé auprès des 25-34 ans (54 %) et des catégories socio-professionnelles supérieures (49 %), deux profils déjà les plus acheteurs de produits bio avant le confinement. Les jeunes de 18-24 ans sont même plus nombreux à estimer en avoir acheté davantage sur la période (11 % vs 6 % de l’ensemble des acheteurs).L’Agence  BIO  a  interrogé  les  Français  sur  l’impact  qu’a  eu  cette  période  sur  leurs  habitudes  de  consommation.  Ont-ils  continué  à  acheter  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  ?  Le  bio  a-t-il  conquis  de  nouveaux  consommateurs ?  Où  s’approvisionnaient-ils ?  Pour  quelles  raisons  les  consommateurs  se  tournent-ils  aujourd’hui  vers  les  produits  bio  ?  Que  comptent-ils  faire  après?  Autant  de  questions  auxquelles  l’étude  conduite  par  Spirit  Insight  pour  l’Agence  BIO1  apporte  des éléments de réponse.

 

Près  de  7  Français  sur  10  ont  acheté  des  produits  biologiques  pendant  le  confinement  :  8  %  sont  de  nouveaux  acheteurs et 61 % en consommaient déjà avant. La progression enregistrée est plus marquée au sein des catégories socio-professionnelles les plus modestes (11 %). Dans  un  contexte  de  crise  sanitaire  et  de  baisse  du  pouvoir  d’achat, les  acheteurs  habituels  de  produits  bio  sont  une large majorité à avoir maintenu le même niveau d’achat. En effet, 44 % des acheteurs de produits bio déclarent en avoir acheté autant pendant le confinement. Ce score est significativement plus élevé auprès des 25-34 ans (54 %) et des catégories socio-professionnelles supérieures (49 %), deux profils déjà les plus acheteurs de produits bio avant le confinement. Les jeunes de 18-24 ans sont même plus nombreux à estimer en avoir acheté davantage sur la période (11 % vs 6 % de l’ensemble des acheteurs

 

Si les hypermarchés restent le circuit privilégié d’achat de produits bio(57 % des acheteurs), les résultats mettent également en évidence l’essor important de la vente directe (22 % des acheteurs),que ce soit au travers de la vente à la ferme, de plateformes locales et/ou des AMAP2. Ces circuits ont rencontré encore plus de succès en milieu rural où 37 % des habitants ont privilégié les circuits courts. Les magasins de proximité ont été logiquement privilégiés par 24 % des acheteurs de produits bio, à quasi-égalité avec les magasins spécialisés bio (26 %). Enfin, et sans surprise, la vente de produits bio via le drive des supermarchés a enregistré une progression durant cette période (17 % des acheteurs) quand la commande sur internet (hors drive de grande distribution) a convaincu 7 % des personnes interrogées

 

 

Autre enseignement, le confinement a permis d’opérer une réelle prise de conscience chez les 50-64 ans, habituellement attachés à leurs habitudes de consommation. En effet, 54 % d’entre eux affirment qu’ils ont acheté des produits biologiques pour soutenir les producteurs français de bio. Une volonté particulièrement présente également chez les personnes vivant en zone rurale : 55 % d’entre elles se sont tournées vers les produits biologiques pendant le confinement pour ces mêmes raisons. A noter que la hausse de la vente en direct enregistrée dans cette étude concerne bien les producteurs bio locaux et donc répond à deux critères : la proximité et le mode de production respectueux de l’environnement

 

 

La quasi-totalité des acheteurs (plus de 9 sur 10) envisage de continuer à favoriser les produits bio après le confinement. Parmi les raisons citées : les produits bio sont meilleurs pour la santé pour 59 % d’entre eux (jusqu’à 64 % pour les femmes et 67 % pour les CSP+), ils sont de meilleure qualité (57 %), ils respectent mieux l’environnement (56 %), notamment pour les femmes (62 %). Une nouvelle fois, le soutien à l’économie locale est évoqué par la moitié des répondants, et même par 57 % des 50-64 ans et par 60 % des 65 ans et plus.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Premier bilan : L’hôtellerie française sort doucement la tête de l’eau

Premier bilan : L’hôtellerie française sort doucement la tête de l’eau

 Alors que depuis le mois de mars la crise sanitaire continue d’impacter le quotidien de tous les français, le secteur touristique attendait avec impatience l’été pour sortir la tête de l’eau.[…]

L’apéritif, tube de l’été

L’apéritif, tube de l’été

Rentrée : l’enjeu clé du midi

Rentrée : l’enjeu clé du midi

Des vacances françaises sous le signe de la redécouverte des terroirs

Des vacances françaises sous le signe de la redécouverte des terroirs

Plus d'articles