Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Compass poursuit sur + 6 % de croissance interne

La rédaction de Néorestauration
Les résultats de l'exercice 2002-2003 du leader mondial de la restauration sous contrat sont conformes à ses prévisions. Objectifs 2004 équivalents.

« Ces résultats sont une performance excellente lors d'une année difficile », a résumé Michael Bailey, PDG de Compass Group, en commentant les résultats préliminaires (publiés le mardi 2 décembre) de l'exercice de Compass (clos le 30 septembre 2003).

Le groupe britannique a réalisé un chiffre d'affaires de 11,268 M£ (16,2 Md€), en progression de 9 % sur un plan comptable, et de 6 % à périmètre constant par rapport à son exercice précédent. Son bénéfice avant impôts s'élève à 358 M£ (511 M€), en repli de 6,3 %. Mais avant résultats exceptionnels et amortissements des survaleurs, le bénéfice avant impôts est en hausse de 12 % à 654 M£. Il est de 661 M£, en tenant compte de l'apport pendant une partie de l'exercice de la chaîne hôtelière Travelodge et des restaurants Little Chef (revendus).

Quant au résultat d'exploitation, il se monte à 781 M£, en progression de 11 %, dont 13 % au Royaume-Uni (à périmètre constant) et 7 % en Europe continentale et dans le reste du monde, pour une marge améliorée de 30 points de base, à périmètre équivalent (et de 80 points au Royaume-Uni). Enfin, le groupe va verser un dividende de 8,4 pences, en augmentation de 18 %.

Commentant l'activité par zone, Michael Bailey a déclaré que la tendance est « encourageante » aux Etats-Unis (croissance de 7 % du CA organique). Le marché britannique (avec des ventes en hausse de 5 %) a été « très stable, très solide ». En Europe continentale, « l'Allemagne et la France ont encore des difficultés, mais l'Espagne et le Portugal vont très bien », a-t-il conclu.

 Pour 2004, Compass Group table sur une croissance organique de son chiffre d'affaires d'au moins 6 %. Une prévision confortée par deux facteurs. Les nouveaux contrats déjà signés représentent en année pleine 80 % du chiffre d'affaires supplémentaires nécessaires pour atteindre l'objectif. Tandis que le taux de rétention des contrats atteint toujours 95 %. Quant à la marge opérationnelle, le groupe britannique table sur une progression de 20 à 30 points, à périmètre comparable.

jfvuillerme@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles