Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

COLONY MISE SUR BUFFALO GRILL

Patricia Cecconello et Paul Fedèle

Sujets relatifs :

,
COLONY MISE SUR BUFFALO GRILL

© Rea, J. Boutillier

à l'initiative de son fondateur, Christian Picart, Buffalo Grill tourne une page. L'entreprise passe sous le contrôle d'un fonds d'investissement. Et se donne les moyens d'un développement d'envergure, sous la houlette de Sébastien Bazin, PDG de Colony Capital.

Le leader du steakhouse ne s'est pas montré avare de rebondissements en tout genre au cours de ces dernières années. Le plus récent : l'annonce de la prise de contrôle de la chaîne, le 11 juillet dernier, par le fonds d'investissement Colony Capital. En effet, ce dernier, associé au fonds européen Colyzeo, vient de conclure un accord dont les termes prévoient l'acquisition d'environ 75 % du capital et de 84 % des droits de vote de la société Buffalo Grill SA.

Bien que Christian Picart ait évoqué, à diverses reprises, au cours de ces deux dernières années, son souhait de voir Buffalo Grill, prendre un nouvel élan - « peut-être sans moi », indiquait-il alors -, aucune offre sérieuse de rachat ne semblait se profiler. C'était compter sans un coup de pouce du destin qui a mis en relation le fondateur du groupe avec Colony Capital.

« Il m'est apparu comme le meilleur candidat pour mener à bien cette opération de reprise. En effet, outre sa surface financière, notre activité de restauration offrait un caractère complémentaire s'articulant avec son expertise de l'hôtellerie, via Accor, B & B et Raffles », souligne Christian Picart.

une chance pour l'enseigne à l'international

à 63 ans, le fondateur et président du conseil de surveillance, soucieux de pérenniser son entreprise, a désormais la satisfaction de lui donner les moyens d'aborder un nouveau challenge : celui d'une expansion européenne et, pourquoi pas, américaine. Le premier franchisé américain a ouvert ses portes, en juin dernier, en Floride. « La marque est conçue pour s'adresser à une clientèle européenne. Elle est déjà présente en Espagne (8 unités), au Luxembourg (1), en Belgique (3) et en Suisse (1) et se trouve désormais en mesure de conquérir de nouveaux marchés. Cette internationalisation représente un virage capital, auquel nous songions depuis longtemps et que Colony Capital sera à même de concrétiser », poursuit Christian Picart.

Cette expansion a bien failli, cependant, ne jamais voir le jour. Buffalo Grill revient de loin. En 2003, la chaîne était donnée pour moribonde en raison du scandale médiatico-judiciaire qui avait éclaté en décembre 2002. L'ouverture d'une instruction mettant en cause ses dirigeants pour « homicide involontaire » et « faux et usage de faux » avait alors donné un coup d'arrêt brutal au développement du parc et provoqué une chute drastique de la fréquentation.

Fragilisée, l'entreprise n'en a pas moins effectué un spectaculaire redressement grâce à la détermination et à la cohésion de son équipe dirigeante. Celle-ci a su mobiliser ses salariés et prendre des initiatives redonnant confiance à ses clients. Elle a, notamment, renforcé le contrôle qualité de son réseau, en plaçant à sa tête, Philippe Vaisselier, qui supervise les procédures d'hygiène des restaurants et travaille sur la sécurisation des produits de Districoupe.

Ce souci de transparence conjugué à des actions de communication et de marketing bien ciblées ont porté leurs fruits. Les clients ont retrouvé le chemin des restaurants, d'autant qu'entre-temps, la Cour de cassation avait annulé la mise en examen pour « homicide involontaire ». En 2004, l'enseigne émerge en grande forme et regagne trois millions de clients, renouant avec ses performances de 2001. Son chiffre d'affaires consolidé progresse de 13,6 % à 247,4 ME, tandis que son résultat net affiche une hausse de 92 %. Sur le 1er semestre 2005, son volume d'affaires en propre, à 138,3 ME (+ 11,1 %, comparé au 1er semestre 2004), confirme cette tendance. Avec 280[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

MARC MENEAU « J'AI CHOISI DE ME BATTRE ! »

MARC MENEAU « J'AI CHOISI DE ME BATTRE ! »

Face aux difficultés que traverse son activité, Marc Meneau, chef de L'Espérance (trois macarons Michelin) à Saint-Père-sous-Vézelay ne baisse pas les bras. Il revient pour Néorestauration sur les circonstances de cet accident, livre les grandes[…]

01/02/2007 |
MESURES OU M ESURETTES ?

MESURES OU M ESURETTES ?

MOBILISATION CONT RE LE TRAVAIL ILLÉGAL

MOBILISATION CONT RE LE TRAVAIL ILLÉGAL

LE PNNS APPELÉ À PRENDRE DU POIDS

LE PNNS APPELÉ À PRENDRE DU POIDS

Plus d'articles