Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

CHEF À DOMICILE, l'homme-orchestre

Brigitte Taunais

Sujets relatifs :

,
CHEF À DOMICILE, l'homme-orchestre

© PhotoS : Michel Gasarian/Editing Server

Être ponctuel et doué, aussi bien en cuisine qu'en pâtisserie ou en sommellerie, savoir écouter, anticiper et être discret : un chef à domicile est un pro de la restauration qui doit s'adapter en toutes circonstances.

Accueillir un chef chez soi pour recevoir ses amis royalement tout en les épatant, voilà une tendance qui a le vent en poupe. « Au départ, les gens étaient réticents, lance Frédéric Rame, chef à domicile à Palavas-les-Flots et président de l'Association des chefs cuisiniers à domicile de France. Il était très difficile de pénétrer la cuisine d'un particulier. Cela ne se faisait pas. »

Réticences donc, côté clientèle, et railleries côté professionnels : les restaurateurs les accusaient de concurrence déloyale voire de travailler au noir. C'était mal parti pour cette activité émergente. Jusqu'à ce que la presse s'empare du sujet et draine du même coup une clientèle aisée vers ce qui est devenu un phénomène de société. Aujourd'hui, en France, les chefs à domicile seraient près de 200. Il faut dire que l'activité est plaisante. « Nous sommes choyés par nos clients qui nous mettent en valeur auprès de leurs invités, tout en travaillant moins qu'un restaurateur », détaille Frédéric Rame. La vie rêvée en somme. À condition d'être un bon pro. Car une faille dans le contrat, un retard, un plat raté, et hop, c'est le carnet d'adresses qui saute ! Un carnet lent à construire et fragile. « Il faut au moins trois ans pour bâtir un réseau de clientèle », témoigne le chef languedocien. Un réseau qui se tisse patiemment par le bouche-à-oreille.

BON EN TOUT

Gilles Angoulvent, ex-restaurateur à La Vieille Fontaine à Maison-Laffitte (78), compte bien exploiter son ancien carnet d'adresses. Pas de mention dans les Pages jaunes de l'annuaire mais un site Internet... et sa réputation. À 53 ans, ce chef doublement étoilé Michelin pose ses valises de restaurateur pour enfiler, cet automne, la tenue plus douillette de chef à domicile, conseiller culinaire et professeur de cuisine chez le particulier. Une manière de se retirer des affaires en douceur tout en plaçant la barre très haut. Sa future société - sans doute appelée Ma Cuisine chez vous pour bien se démarquer des chefs à domicile - va se tourner vers une clientèle haut de gamme en proposant une mini-carte qui l'est tout autant.

Mais outre la cuisine, il faut avoir des compétences en sommellerie, en pâtisserie et dans le service en salle. Un chef à domicile doit être bon en tout, savoir tout faire, avoir une tenue impeccable et, surtout, ne pas être en retard. Pour éviter de mauvaises surprises, l'Association des chefs[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Quick analyse ses ventes avec sa Matrix

Quick analyse ses ventes avec sa Matrix

Quoi de plus indigeste qu'un tableau de rapport des ventes ? Avec sa Quick Matrix, la chaîne de restauration rapide possède un outil révolutionnaire de lecture instantanée des performances de chacun de ses produits. De quoi redonner des couleurs[…]

01/03/2008 | MétiersQuick
Feu vert pour le permis d'exploitation

Feu vert pour le permis d'exploitation

Les clés pour bien gérer sa cave

Les clés pour bien gérer sa cave

Lutter contre la dénutrition par les repas enrichis

Lutter contre la dénutrition par les repas enrichis

Plus d'articles