Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

 

Il est « en pleine bourre ». Charles-Edouard Barbier, 33 ans et chef-propriétaire de l’Auberge Les Tilleuls, à Heilles (Oise) enchaîne les journées de 14h, à cuisinier. L’activité de ce « bistrot de pays », où il part toujours du produit, « sans trop chercher à le dénaturer », est comme toute la restauration assise, suspendue. Mais dès l’annonce du 14 mars dernier, il s’est immédiatement posé la question du devenir de ses frigos, pleins, pour les proposer, via une amie, au Samu de Beauvais. Les #chefsaveclessoignants avant l’heure en somme, qu’il a rapidement rejoint pour des repas livrés le mercredi et le samedi… entre autres. « Il y a six centres hospitaliers dans l’Oise, cela crée des besoins très importants. Avec 4 autres chefs du département, nous leur fournissons chaque jour 1500 repas. » Soit 300 par chef, dix fois les capacités de l’Auberge, produit chaque jour à la force de ses bras, à partir de matières premières fournies à la fois par la générosité des agriculteurs, et les dispositifs de soutien aux producteurs locaux qui sont apparus avec la propagation de l’épidémie… « On s’adapte, le fait de travailler en liaison froide permet d’encaisser la charge. » Son avenir ? Dans son restaurant forcément, d’où il brûle de défendre un « art de vivre des établissements ruraux au cœur des villages », et le plus vite possible. « S’impliquer aujourd’hui dans ce soutien aux soignants, c’est à la fois servir une cause, et éviter de penser au pire… Les retours des soignants font chaud au cœur. » 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

MoSuke le premier restaurant  de Mory Sacko

MoSuke le premier restaurant de Mory Sacko

Après plusieurs années dans des palaces parisiens et une participation remarquée à Top Chef en 2020, Mory Sacko a révélé son talent et s’est illustré par son charisme et sa finesse.[…]

01/07/2020 | Chef Gastronomie
Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Kelly Rangama, et pourquoi pas la vente à emporter ?

Kelly Rangama, et pourquoi pas la vente à emporter ?

Plus d'articles