informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

L’article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

CHANGEMENT DE MAJORITÉ

Publié le 01 avril 2008 par Jean-Charles Schamberger, rédacteur en chef

CHANGEMENT DE MAJORITÉ

Jean-Charles Schamberger, rédacteur en chef

© © KERBAOL Gael

Quelle a été la dépense moyenne en France en restauration commerciale en 2007 ? 7,90 E, soit une hausse de 0,8 % selon le panel Crest de NPD Group. Globalement les dépenses dans l'Hexagone ont progressé de 2,5 %, mais surtout, les visites ont augmenté de 1,8 %, soit mieux qu'en Allemagne, en Angleterre, en Espagne et même aux Etats-Unis. L'analyse plus détaillée du panel consommateurs montre toutefois que c'est le segment de la restauration rapide (+ 2,3 % de fréquentation et 68 % des visites totales) qui tire l'activité et non pas celui de la restauration à table. Autre caractéristique du marché, le nomadisme est désormais dominant avec 52 % des visites totales, contre 48 % pour celles se traduisant par une consommation sur place. Un nomadisme qui se définit principalement par trois usages : extérieur, bureau et domicile.

Si l'on ajoute à ce tableau, un souci croissant du rapport qualité-prix, une chute de 12 % du nombre moyen de produits consommés à table, on aura brossé, à grands traits, le contexte dans lequel évolue la restauration commerciale. Quant à la clientèle, ce sont les familles (adultes avec enfants de 6 ans et plus) ainsi que des jeunes adultes (15-24 ans) qui enregistrent des taux de croissance positifs et qui se posent en groupes-cibles désormais plus porteurs et dynamiques. Autant d'éléments avec lesquels les restaurateurs devront composer pour rester dans la course.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les « promos » ont le vent en poupe (page 44). A l'heure du discours sur le pouvoir d'achat, et de la hausse du prix des matières premières, la dépense restaurant est aussi sous contrôle. Le Michelin s'est s'ailleurs enrichi cette année de 94 Bib gourmand supplémentaires (page 12). Ce qui signifie que les fournisseurs devront aussi être plus que jamais à l'écoute de leurs clients. Grammages, produits moins nobles, etc., feront de plus en plus partie des discussions d'achats. Mais, après tout, n'est-ce pas remettre au centre du débat les fondamentaux que sont les approvisionnements et le savoir-faire des cuisiniers ?

Quelle a été la dépense moyenne en France en restauration commerciale en 2007 ? 7,90 E, soit une hausse de 0,8 % selon le panel Crest de NPD Group. Globalement les dépenses dans l'Hexagone ont progressé de 2,5 %, mais surtout, les visites ont augmenté de 1,8 %, soit mieux qu'en Allemagne, en Angleterre, en Espagne et même aux Etats-Unis. L'analyse […]

Vous devez être abonné à neo restauration pour lire la suite de l’article

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe perdu

pas encore abonné

Découvrez nos offres d’abonnement

Abonnement 1 an

Le mensuel
+ la newsletter hebdomadaire
+ l'accès au site web

Je m'abonne

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus