Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

CDC lance une OPA sur Quick

Paul Fedele
Le groupe belge de restauration rapide, détenu à 58 % par GIB, est convoité par le fonds d'investissement français CDC qui vient de lancer une opération publique d'achat sur 100 % du capital.
Voilà que les fonds d'investissement remettent le couvert dans la restauration avec une nouvelle opération qui se prépare : le rachat de Quick. Avec un repreneur qui a déjà fait parler de lui l'année passée, en rachetant le Groupe Frères Blanc à ses fondateurs :  CDC Capital Investissement, ex-CDC Entreprise Capital, la filiale de capital-investissement de la Caisse des dépôts et consignations. Dans un communiqué du 25 octobre, le groupe belge dirigé par Jean-Paul Brayer, précise avoir été saisi d'un projet d'OPA portant sur la totalité de son capital et de ses droits de vote (la banque Rothschild a été mandatée). Avec un prix de 37,8 € par action (soit une prime de 23 % sur le cours de bourse du 24 octobre). Ce qui valoriserait le groupe à 800 millions d'euros. Un montant jugé par certains observateurs élevé, même si la chaîne, redressée en quatre ans de mains de maître par un management performant et des financiers attentifs, affiche de très belles performances. En effet, avec un Ebitda qui devrait se situer entre 70 et 80 M€ en 2006 (68,7 M€ en 2005),  les multiples appliqués approcheraient donc les 10 à 12, alors que d'aucuns jugent une opération raisonnable dans une fourchette de 7 à 9 . Une aspiration vers le haut qui fait craindre à certains spécialistes financiers, la création d'une bulle spéculative en matière de multiples, et de fait, une certaine sur-valorisation des groupes de restauration. Et par ricochet,  le montage d'opérations assorties de création de dettes très importantes. Avec les risques qu'on sait en cas de retournement de marché (ou de multiples).
En cours d'analyse par les actuels propriétaires (la CNP du financier Albert Frère et la famille Akerman, réunis au sein de la filiale commune GIB, propriétaire de 58 % des actions de Quick), le groupe précise avoir concédé à CDC Capital Investissement, l'exclusivité de négociation. Ceci en vue « d'aboutir à un accord sur les termes définitifs d'une offre qui serait formalisée dans un accord entre Quick, GIB et CDC Investissement ». On parle de quelques semaines. Les 42 % du capital dispersés en bourse, feraient logiquement l'objet, ensuite, d'une opération publique de retrait de la part de CDC.
Il faut dire que la cible est séduisante. Du moins, depuis quatre ans et à la faveur d'un redressement spéctaculaire, ses fondamentaux ont retrouvé de belles couleurs. Au premier semestre 2006,  le groupe a affiché un chiffe d'affaires en hausse de 6 % à 393,6 M€ pour 406 restaurants, dégageant un résultat opérationnel de 22,3 M€, en progression de 11,3 % et un EBITDA (cash-flow brut d'exploitation) de 36,5 M€ (+ 6 %). En 2005, déjà le CA avait progressé de 5,3 % à 760,5 M€, l'EBITDA de 20 % à 68,7 M€ et le résultat net part du groupe, de 86,2 % à 27,3 M€.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

L’impact de la crise sanitaire : The NPD Group dresse un premier bilan pour la restauration commerciale

L’impact de la crise sanitaire : The NPD Group dresse un premier bilan pour la restauration commerciale

Quel bilan en restauration commerciale pour ces huit premiers mois de 2020 ? Le point, attendu, de The NPD Group, établi à partir de son panel CREST vient d’être dévoilé. Et sans surprise, c’est[…]

Les boissons végétales partent à la conquête des clients chez Columbus Café & Co

Les boissons végétales partent à la conquête des clients chez Columbus Café & Co

Bien-être animal : un outil de suivi chez KFC

Bien-être animal : un outil de suivi chez KFC

 District : le food court réinventé

District : le food court réinventé

Plus d'articles