Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Cash & carry : Metro France, bon élève européen

Jean-Charles Schamberger
Deuxième marché du distributeur allemand Metro, la France pourrait compter une centaine de cash & carry alimentaires d'ici quatre à cinq ans. Le point avec Michel Arnoult, directeur opérationnel Europe de l'Ouest.
« Je suis tout, sauf un dogmatique... », Michel Arnoult, qui prend de façon effective ce 1er juin ses nouvelles fonctions de directeur opérationnel international pour l'Europe de l'Ouest (France, Grande-Bretagne, Italie et Danemark), entend bien veiller à ce que Metro Cash & Carry utilise les meilleures méthodes, sur chacun des marchés dont on lui confie le développement. Il faut dire que la France, qu'il supervise depuis longtemps, est un très bon élève européen du groupe allemand pour lequel elle représente le deuxième marché. Son chiffre d'affaires a atteint 3,5 Md€ en 2005, soit une hausse de 2,5%. Deux des qualités de la filiale tricolore sont d'ailleurs reconnues au sein du groupe : son expertise en matière de gestion client et son savoir-faire en produits frais. « J'espère pouvoir transférer ces bonnes pratiques en Grande-Bretagne et au Danemark », explique Michel Arnoult. En Italie, longtemps dirigée par un Français, les choses devraient aller plus vite : « nos cultures méditerranéennes sont proches, nous sommes sur une communauté de vue », poursuit-il.

Ce qui ne veut pas dire que Michel Arnoult va se désintéresser du marché français. Au contraire : il en reste président et directeur du développement. « La France pesant pour environ 50% du résultat, je vais la regarder avec attention ! ». En toute confiance toutefois puisque le changement se réalise dans la continuité, avec une équipe que connaît bien Michel Arnoult et qu'il a en grande partie choisie. Ainsi le nouveau directeur général de Metro Cash & Carry France est Pascal Gayrard, était précédemment directeur des opérations.

"Agréger les clients zappeurs"

Deux nouveaux magasins (3 500 à 4 000 m²) doivent ouvrir durant le dernier quadrimestre 2006 (Le Havre et Boulogne-sur-Mer). Ceux-ci s'inscrivent dans un plan de développement de l'ordre de 2 à 3 sites par an, de manière à atteindre un parc d'une centaine d'unités dans les quatre à cinq ans à venir. L'objectif étant que chaque restaurateur indépendant puisse trouver un cash & carry dans un rayon de 30 minutes de son restaurant. Ce qui n'empêche pas d'ailleurs la poursuite du développement des sites non alimentaires - 29 à ce jour- également ouverts à la clientèle de restaurateurs. Ainsi cette année, un Metro Bureau devrait être transformé en Metro Equipement, à Limonest. D'autres projets sont envisagés.
Metro France enregistre un « noyau dur » d'environ 100 00 clients, c'est-à-dire des restaurateurs qui viennent faire leurs achats dans ses cash & carry de façon quasi-exclusive et qui s'y approvisionnent de manière importante. Pour Michel Arnoult, il est désormais important d'agréger de plus en plus de clients zappeurs. « Nous sommes à l'écoute de nos clients afin de répondre à leur problème, insiste le dirigeant. Et nous sommes capables de le faire de manière individuelle. Nous ne faisons pas de la distribution de masse ».
D'ailleurs, le leader du cash & carry hexagonal compte beaucoup sur sa cuisine d'essai. Depuis un an Metro travaille en effet avec plusieurs chefs, dont plusieurs grands noms : « on ne rentre pas un produit sans que les chefs aient donné leur avis ! », assure Michel Arnoult.
---------------------------------------------------------------------------

Metro Cash & Carry Europe de l'Ouest
France : 84 cash & carry ; 2 ouvertures pour fin 2006.
Royaume-Uni : 33 cash & carry ;  pas de projet à ce jour.
Italie : 46 cash & carry ; 3 ouvertures en 2006
Danemark : 4 cash & carry ; pas de projet.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

McCain et le GAPP annoncent les nouvelles modalités de la politique de contractualisation 2022-2023

McCain et le GAPP annoncent les nouvelles modalités de la politique de contractualisation 2022-2023

McCain et le GAPPI concluent un accord et annoncent les nouvelles modalités de la politique de contractualisation 2022-2023, avec une hausse moyenne de 20% des prix de contrat, tout en encourageant la transition vers des pratiques[…]

 Mickaël Nogal nommé directeur général de l'Ania

Mickaël Nogal nommé directeur général de l'Ania

 Restoria : Cuisiner, s’engager, agir +

Restoria : Cuisiner, s’engager, agir +

L'alimentation en 2021: plus que jamais un refuge, malgré les contraintes

L'alimentation en 2021: plus que jamais un refuge, malgré les contraintes

Plus d'articles