C comme COMMANDE À TABLE

YANNICK NODIN
C comme COMMANDE À TABLE

© nikolas_stock - stock.adobe.com

Apparus il y a quelques années, les menus digitaux restaient sur un usage assez restreint en restauration. Jusqu’à la Covid-19, qui a mis la recherche d’alternatives aux cartes papier dans la to-do list des établissements. Et à côté de sets de tables en supports de carte, d’ardoises revenues sur les murs, les menus consultés en ligne se sont frayé un chemin sur les tables, via les QR codes (Bonjour menu, Alacarte.direct, Ouilacarte, Skeat ou Tasty cloud, qui a poussé la logique jusqu’au paiement sans contact via une association avec Lif Pay…) ou les tablettes (bill, tabesto…). Un levier de réassurance, dans des parcours-clients qui se digitalisent, en restauration commerciale comme en entreprise : Buffalo Grill a déjà déployé la commande géolocalisée via smartphone dans 35 de ses 360 restaurants ; Compass la met en oeuvre sur le restaurant Exalt du siège d’altarea, rue Richelieu, à Paris.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Évalué à 35,6 milliards d'euros en 2020, le chiffre d'affaires de la restauration a subi une baisse vertigineuse en seulement quelques mois (-38 % par rapport à 2019). Le secteur a vu chuter la fréquentation de ses établissements de 35...

Paiement à table et pourboire dématérialisé… Le groupe JDC S.A étoffe ses solutions

Paiement à table et pourboire dématérialisé… Le groupe JDC S.A étoffe ses solutions

Pour ses 50 ans, Ecotel teste le live shopping

Pour ses 50 ans, Ecotel teste le live shopping

BL.repas lauréate de l’appel à projet L’Année de la gastronomie

BL.repas lauréate de l’appel à projet L’Année de la gastronomie

Plus d'articles