Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

C comme CHIFFRES

SABINE DURAND
C comme CHIFFRES

Numbers arranged from 5 to 0 like dominos.

© blackred/PA/GETTYIMAGES

C’est au rythme des séquences sanitaires que cette année a progressé. Le début d’année a été correct sans être miraculeux… jusqu’au 15 mars et l’arrêt brutal de la restauration commerciale et d’une grande partie de la restauration collective. Les montants de transactions par carte bancaire dans la restauration chutent à - 90 % par rapport à la même période 2019 (Insee) ; la restauration recule de 74 % sur la deuxième quinzaine de mars (FSV). Les producteurs, les fournisseurs, les distributeurs sont pris dans la tourmente. Pendant les mois de confinement, le secteur de la RHD perd 64 % de visites et 70 % de chiffre d’affaires (NPD). « En mai, l’offre et la demande redémarrent doucement avec une reprise partielle de l’activité professionnelle et scolaire et une croissance de l’offre de livraison, explique Lucile Lefebvre, chargée d’études Unigrains. Le confinement prend fin officiellement le 11 mai, mais les contraintes sont encore fortes et la reprise d’activité très progressive. » Le 2 juin, les restaurants rouvrent ; à la fin du mois, « 90 % des restaurants indépendants et la quasi-totalité des chaînes fonctionnent », analyse Lucile Lefebvre. « Les pizzas à emporter et les burgers effectuent une remontée fulgurante », complète Maria Bertoch, de NPD... mais de juin à fin août, le marché retrouve seulement 70 % de sa valeur par rapport à l’été 2019, la restauration rapide 84 %, la restauration à table 70 % (NPD). La reprise de l’été est « variable selon les zones géographiques ; les grandes villes sont plus affectées (départs en congés d’été, peu de touristes étrangers, télétravail), la restauration collective aussi ». La livraison, le click & collect et le drive accélèrent, et progressent respectivement de 30, 34 et 40 % en visites. Le couvre-feu est décrété le 17 octobre dans 9 métropoles, avec à minima 38 % d’occasions perdues pour la restauration (FSV), suivi quelques jours plus tard par le reconfinement… Dont on établira le bilan une fois qu’il sera levé le 20 janvier prochain.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Gallika veut devenir le leader de la street-food grecque

Gallika veut devenir le leader de la street-food grecque

  Le décor s'accélère pour Gallika. Six ans après sa création par Jean-Philippe Selle et Julien Gantheret, le spécialiste de la street-food grecque a annoncé sa première[…]

Restauration commerciale vs Grande distribution : le comportement du consommateur évolue

Restauration commerciale vs Grande distribution : le comportement du consommateur évolue

Not So Dark lance son modèle de franchise

Not So Dark lance son modèle de franchise

Les producteurs français de spiritueux optimistes mais prudents

Les producteurs français de spiritueux optimistes mais prudents

Plus d'articles