Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Butard Enescot rachète Scott Mauduit

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Hébergé chez le traiteur Scott Mauduit depuis l’incendie de son laboratoire, le 4 novembre dernier, Butard Enescot vient de racheter son confrère. Entretien avec Jean-Marie Paul, PDG de JMP Entreprises.

A l'occasion du LMBO monté par Jean-Marie Paul, aux côtés du fonds d’investissement ABN Amro Capital France, le président du conseil de surveillance de Score Groupe a clairement scindé ses activités : d'un côté la restauration collective, de l'autre le traiteur devenu Groupe Butard Enescot (lire Néorestauration n°415). Après l’incendie qui a ravagé son laboratoire de production de Bezons (95), le traiteur, hébergé ponctuellement dans le laboratoire de 3 000 m² de Scott Mauduit, vient finalement de le racheter.

Néohebdo : Jean-Marie Paul, pourquoi ce rachat ?
Jean-Marie Paul : Après l’incendie qui a ravagé notre laboratoire de Bezons, par solidarité et sans doute par intérêt aussi, Scott Mauduit nous avait spontanément proposé d’héberger notre production. Notre confrère disposait, il est vrai, d’une grande surface dont une partie était inexploitée. Durant cette cohabitation, nous avons étudié la possibilité d’acquérir ce laboratoire qui correspondait parfaitement à nos ambitions : une structure neuve, bien équipée, moderne et aux normes européennes. Après avoir reçu les garanties d'être indemnisés par nos assurances, notamment pour perte d’exploitation, nous avons pu nous engager dans la reprise de cette entreprise.

Quel regard portez-vous sur ce traiteur ?
C’est un bon traiteur, plutôt spécialisé sur l’événementiel familial alors que Butard Enescot est positionné sur le haut de gamme entreprises. Nous n’étions donc pas vraiment concurrents et plutôt complémentaires. Aux quatre sites que nous exploitons aujourd’hui, dont le Pavillon Royal et le Tir à Pigeon dans le Bois de Boulogne, vient s'ajouter la Chesnay du Roy à Vincennes, concession de la ville de Paris accordée à Scott Mauduit.

Quels sont vos projets : conserver cette deuxième signature ou la faire disparaître ?
Nous avons aujourd'hui deux grandes marques, nous les garderons en les spécialisant chacune sur leur secteur de prédilection, Scott Mauduit sur l’événementiel familial, Butard Enescot sur le haut de gamme entreprises, les institutionnels, administration et agences événementielles. En revanche, certaines activités de Scott Mauduit vont disparaître comme la sous-traitance ou encore les deux boutiques parisiennes, celle du 17e et celle du 10e arrondissement.

Quid de l’équipe en place et du CA prévisionnel ?
Jusque là, Butard Enescot réalisait un CA de 23 M€ et Scott Mauduit de 12 M€. Cette redistribution des activités, du fait de l’abandon de certains métiers, devrait porter le chiffre d’affaires global de Groupe Butard Enescot à environ 30 M€ en année pleine. Quant à la distribution des rôles : je reste le PDG, Réginald Uzzan le directeur général des opérations, accompagné de deux directeurs généraux, Alexandre Paul-Mercier mon fils, et Didier Oudin, ce dernier, ex-directeur général de Scott Mauduit restant aux commandes de la marque.

Propos recueillis par Paul Fedèle

pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles