Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Butard Enescot emporte la concession du Pavillon Royal

La rédaction de Néorestauration
Le Conseil Municipal de Paris attribue pour 10 ans la concession du Pavillon Royal à la filiale traiteur du groupe Score.
Le traiteur Butard Enescot, troisième opérateur national du marché, vient de remporter pour 10 ans la concession du Pavillon Royal situé route de Suresnes dans le Bois de Boulogne. L'exploitation des lieux débutera le 1er mai prochain sous l' égide de Pavillon Royal SA, filiale à 100% de Butard Enescot.
Dès le mois de juillet, la société entreprendra des travaux de rénovation et d'embellissement pour un montant de 1,5 million d'euros. En septembre, le Pavillon Royal disposera d'un restaurant d'affaires et de 1.300 m² de salons de réceptions pour accueillir les clients. Au cours de la première année d'exploitation, le chiffre d'affaires escompté s'élèvera à 3,8 millions d'euros mais devrait atteindre ensuite 5,3 millions d'euros. En 2001, Butard Enescot a réalisé un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros .

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Les fournisseurs du hors-domicile réagissent à l’annonce de la réouverture des salles

Les fournisseurs du hors-domicile réagissent à l’annonce de la réouverture des salles

  Suite aux annonces d’Edouard Philippe, et notamment la réouverture au public des salles en zone verte dès le ce 2 juin, seules les terrasses pouvant être utilisées en Île-de-France, le Geco Food[…]

Stéphane Manigold remporte la première manche contre son assureur

Stéphane Manigold remporte la première manche contre son assureur

600 repas pour le personnel soignant préparés par les salariés de Rational France

600 repas pour le personnel soignant préparés par les salariés de Rational France

Alexandre Callet reprend son ardoise pour s’adresser, cette fois, aux assureurs

Alexandre Callet reprend son ardoise pour s’adresser, cette fois, aux assureurs

Plus d'articles