Buffalo : un quatrième trimestre affecté par la crise

La rédaction de Néorestauration
Avec un CA consolidé en hausse de 4,9 % à 284,6 M€, Buffalo Grill poursuit sa croissance. L'exercice 2002 a tout de même pâti de la crise qui débutée à la fin de l'année avec un quatrième trimestre en chute de 0,9 %.

Avec un CA affecté à hauteur de 3,5 M€ en décembre, l'exercice 2002 de Buffalo Grill termine sur une hausse du CA consolidé de 4,9 % à 284,6 M€ et un CA sous enseigne (franchisés compris) de 384,4 M€, en hausse de 11,1 %. A périmètre constant, le groupe de Christian Picart  réalise une bonne performance, dans un marché morose, en enregistrant une hausse 4,4 % de croissance à périmètre constant.
Sur le quatrième trimestre seul , l'activité a marqué un recul de 0,9 % pour passer de 68,6 M€ en 2001 à 68 M€ en 2002. Il faut reconnaître que le dernier mois de l'année restera pour l'enseigne, une période noire après l'ouragan soulevé par la crise qu'elle a traversée. La fréquentation avait chuté de 40 % au début et le mois de janvier a terminé sur une baisse de CA de l'ordre de 28,9 %.  Il faut dire qu'il ne se passe pas une semaine sans que feuilleton judiciaire ne connaisse un nouvel épisode. Mardi 4 février, le parquet ouvrait une information judiciaire contre X pour "abus de biens sociaux, complicité et recel", concernant le paiement éventuel par le groupe français de divers travaux réalisés à des fins privés. Mercredi 5 février, un ancien vétérinaire et employé du groupe était entendu en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le nouveau variant humain de la maladie de la vache folle.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles