Buffalo Grill ferme son restaurant de Viry-Châtillon

Paul Fedele
Les salariés licenciés qui faisaient le siège du restaurant de Viry-Châtillon depuis le 29 mai, ont poussé la direction à fermer l'établissement vendredi. Ils campent aujourd'hui sur le parking en attendant un règlement de l'affaire.

Le leader du grill en France vient malgré lui, de faire la une des principaux quotidiens et journaux télévisés. Le Monde, Libération, Le Figaro, le JT de 20 heures sur TF1... sont revenus avec détails sur ce qui est en train de devenir l'affaire des faux papiers chez Buffalo, remettant la chaîne de 300 établissements sous le feu des projecteurs. Ceci depuis le 29 mai, date où une cinquantaine de salariés franciliens de plusieurs restaurants, ont décidé d'occuper le restaurant de Viry-Châtillon. Vendredi 8 juin, la direction a décidé de fermer son restaurant et placer ses 15 salariés au chômage technique « Nous n'étions plus à même d'accueillir les clients dans de bonnes conditions », explique un porte parole de la direction.

Retour sur les faits. Mi-février, suite à une information donnée par les services de gendarmerie, le Buffalo Grill d'Orgeval demande à la préfecture de Versailles le contrôle des papiers présentés par 5 salariés étrangers au moment de leur embauche dont 4 se révèlent faux. Une procédure interne de vérification est lancée à l'échelle des 191 établissements du groupe mais aussi de ses 110 franchisés. Une vingtaine de cas similaires sont découverts à l'échelle des 6 000 employés de l'entreprise. La plupart démissionnent, d'autres sont licenciés. Ce qui entraine une mobilisation du côté des ex-employés en situation irrégulière qui prennent position au sein même du restaurant de Viry-Châtillon (Essonne). La direction qui s'est entretenue avec le préfet de l'Essonne précise qu'elle s'est conformée à la loi en se séparant des personnes en situation irrégulière qui lui avaient présenté des faux papiers. Mais qu'elle est prête à les réintégrer s'ils sont régularisés.

Côté salariés, le discours est plus accusateur et on avance même à la CGT très mobilisée sur ce dossier, que les responsables de restaurant, profitaient de la situation : « la chaîne doit assumer aujourd'hui cette situation et trouver une solution », explique Raymond Chauveau, membre de l'union départementale de la CGT. Toujours est-il qu'après la réunion tripartite du jeudi 7 juin, direction, préfet et représentants du personnel, chacun a été placé face à ses responsabilités ; le préfet ayant même ouvert une enquête.  Depuis, la chaîne a fermé son restaurant et décidé d'attaquer le représentant syndical pour diffamation notamment pour accusations "calomnieuses, injurieuses et mensongères portées à l'encontre du Groupe Buffalo Grill", expliquait-elle dans un communiqué daté du 13 juin.  "Depuis le début de cette affaire le groupe, en employeur responsable, a toujours recherché le dialogue et fait preuve d'ouverture afin d'aider à régler au mieux la situation des personnes concernées", soulignait le président du directoire de Buffalo, Erich Harasymczuk qui pose comme préalable à toute discussion, la réouverture du restaurant du Viry-Châtillon. Le bras de fer semblait se durcir ce 13 juin puisque de son côté, le syndicaliste organisait une conférence de presse pour donner son point de vue.




Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles