Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Boom de la restauration rapide et du sandwich en 2009

La rédaction de Néorestauration
Alors que le salon European sandwich & Snack Show ouvre ses portes les 4 et 5 mars prochains au Palais des Congrès de Paris (Porte Maillot), Gira Conseil livre les résultats d'une étude exclusive pour le salon réalisée sur ce marché en pleine expansion. Selon le cabinet, le marché qui pèse en 2008 près de 6,1 md€ pour 1,8 md de sandwiches consommés (3,39 € de prix moyen) a fortement progressé en 2008 (+ 11%) notamment au second semestre. Et de constater qu'après avoir été, dans un premier temps, plutôt vendu par le troquet de coin à travers une offre basique, puis avoir connu une phase d'ouverture avec l'arrivée de nombreux opérateurs et une diversification de l'offre, le sandwich voit son marché se structurer. Alors que les écarts de prix de vente des sandwiches étaient jusqu'alors plutôt stables, l'offre se réorganise de façon plus distincte et s'étalonne depuis le low-cost jusqu'au premium.

Un marché qui se structure
Gira Conseil souligne le caractère transversal du produit qui s'adresse à un marché de masse et est aujourd'hui disponible sur quasiment tous les circuits de distribution alimentaires et dans presque tous les lieux dotés d'une offre de consommation alimentaire hors domicile. Le marché se nivèle par le haut, souligne le cabinet spécialisé dans la restauration qui note une amélioration  qualitative sous l'impulsion des tendances de consommation (variété et qualité du pain, amélioration des garnitures, recherche d'équilibre...). Même si in fine, les Français se montrent encore très traditionnels dans leur consommation. En effet, 2 sandwiches sur 3 sont composés de fromage et/ou charcuterie, 64% des sandwiches vendus en France en 2008 étaient à base de baguette et le classique jambon-beurre a représenté 72% des ventes de sandwiches baguette.

Le sandwich tient tête au hamburger
Notre pays est le seul au monde où le sandwich tient tête au hamburger. Il s'y consomme en effet 8 fois plus de sandwiches que de hamburgers (même si ce dernier fait également partie de la gamme de sandwiches à la disposition des consommateurs). La forte présence du kebab est aussi mise en exergue avec près de 10 000 points de restauration recensés en 2008 pour un CA de 1,1 md€. Mais l'étude rappelle aussi le vrai paradoxe alimentaire français où pour 1 hamburger consommé, il se consomme dans le même temps 8 sandwiches, 16 pizzas et 48 « pâtes ».

Des attentes qui évoluent
Face à ces évolutions, Gira Conseil constate aussi que dans le cadre de leur déjeuner, les consommateurs descendent d'un, voire de plusieurs niveaux de gamme par rapport aux lieux qu'ils avaient l'habitude de fréquenter. Et que ces derniers ne consomment pas de la même manière que les fidèles « historiques » des niveaux de gamme concernés. Ceux-ci structurent mieux leurs repas et dépensent de 5 à 7% plus.

Autres enseignements de l'étude, 1 ménage sur 3 déclare acheter ses sandwiches plus ou moins régulièrement en grande distribution. Et globalement le sandwich, c'est 1 repas sur 4 dans un cadre actif, 1 sur 3 dans un cadre loisirs, 1 sur 2 dans le cadre voyage. Preuve que les lieux où il peut s'acheter et se consommer se sont considérablement diversifiés.
Les circuits traditionnels de la restauration hors foyer occupent 58% de parts de marché (cafés-bars-brasseries, sandwicheries...), les métiers de bouche occupent 14% de parts de marché (principalement les boulangeries à 95%) et les magasins et les distributeurs prennent 28% de parts de marché (19,9% par la GMS, 4,5% par les distributeurs automatiques et 3,6% par les stations services).



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Les organisations professionnelles vent debout contre les mesures annoncées par Olivier Véran

Les organisations professionnelles vent debout contre les mesures annoncées par Olivier Véran

La réaction ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué commun, l’UMIH, le GNI, le GNC et le SNRTC reviennent sur les annonces faites ce mercredi 23 septembre par le ministre de la santé Olivier[…]

24/09/2020 |
Pierre Troisgros s’en est allé

Pierre Troisgros s’en est allé

Jacques Maximin inspirera au quotidien l’équipe et les étudiants de l’École Ducasse

Jacques Maximin inspirera au quotidien l’équipe et les étudiants de l’École Ducasse

La finale du 15ème concours Talents Biérologie, c’est pour bientôt !

La finale du 15ème concours Talents Biérologie, c’est pour bientôt !

Plus d'articles