Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Bocuse en fusion avec Ducasse ?

Paul Fedele
Le chef lyonnais a confirmé à Néorestauration qu'il ne dirait pas non, sur le principe, à une fusion des deux groupes de restauration. Même si, le projet n'est semble-t-il pas encore à l'ordre du jour. Il planche aussi sur un nouveau projet de restaurant
Bocuse/Ducasse, deux références de la gastronomie française. Mais aussi deux entrepreneurs hors pairs et deux parcours exemplaires. Et pourquoi pas demain un seul groupe ? En tout cas la question est clairement posée alors que le triple étoilé lyonnais ne cache plus son intention de passer la main. Et qu'il est convoité depuis quelque temps par plusieurs opérateurs.

Convié hier par Alain Ducasse à sa réunion mensuelle de présentation d'un jeune chef sur l'opération Food/Fou de France (Frédéric Doucet), Paul Bocuse n'a pas jugé improbable un rapprochement avec « son très bon ami » comme l'écrivait Le Figaro. Et de confirmer à Néorestauration que « tout est possible et qu'il s'agirait là d'une belle fusion ». On connaît l'estime et l'amitié que se portent les deux hommes qui, n'en doutons pas, discutent. Simple échange ou projet plus avancé ? La réponse est pour le moment en forme de point d'interrogation. Toujours est-il que dans le cas d'une telle opération, Paul Bocuse se plaît à avancer une griffe toute trouvée : « DB » pour Ducasse-Bocuse. Des initiales plutôt armées pour deux « blindés » de la restauration ! Du côté d'Alain Ducasse, pas de réaction particulière à ces propos de Monsieur Paul.

A 80 ans, Paul Bocuse n'est pas en reste côté projets. Plusieurs sont sur les rails dont un nouveau concept de restauration qui ouvrira fin 2007 sur 500 m² au sein du multiplexe cinémas en construction à Vaize, non loin de l'Ouest, l'une de ses cinq brasseries. Il s'agira de « Ouest Express », un concept moderne de restauration rapide sur le thème de la boulangerie, sandwicherie, pâtisserie, positionné sur un ticket moyen de 8 à 10 euros.  « Une version lyonnaise de ce que Alain Cojean fait très bien à Paris », indique le grand chef. Avec en sus, des plats de restauration traditionnelle. Aux commandes de la conceptualisation du  projet, des fidèles bien sûr de Paul Bocuse, Alain Vavro, son designer-décorateur et Yves Bourcharlat, son architecte. A proximité de l'Ouest est aussi prévue la construction d'une résidence de 50 studios pour le personnel et les jeunes stagiaires.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

SDI : Discours du 1er Ministre, un plan voué à l’échec

SDI : Discours du 1er Ministre, un plan voué à l’échec

 Dans le prolongement du discours de Politique Générale du Premier Ministre Jean Castex, Marc Sanchez, Secrétaire Général du Syndicat des Indépendants (SDI), déplore le peu d'ambitions[…]

Molitor propose une formule Click&Collect et des paniers picnic

Molitor propose une formule Click&Collect et des paniers picnic

Le SDI se félicite que le dialogue engagé avec Bercy au nom des TPE porte ses fruits

Le SDI se félicite que le dialogue engagé avec Bercy au nom des TPE porte ses fruits

 Lancement d’un baromètre post-COVID sur la santé des TPE

Lancement d’un baromètre post-COVID sur la santé des TPE

Plus d'articles