informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Big Bite, le sandwich qui vient du froid

Publié le

| |

Big Bite, le sandwich qui vient du froid

« Nos sandwichs sont les moins chers du marché, et ils sont faits à la demande avec des produits frais. »José Antonio Barragan, master franchisé de Big Bite en Espagne

©

Les concepts de restauration nordiques sont plutôt rares dans le sud de l'Europe. En ouvrant à Barcelone son premier local hors frontières, le norvégien Big Bite est une exception.

Un décor transparent, de l'Inox, du bois, plus un pingouin, la mascotte de l'enseigne... À Barcelone, où le « bocadillo », sandwich en espagnol, possède une longue tradition, le Big Bite de la Calle Pelayo, ouvert depuis juillet près de la Rambla, fait figure d'ovni. « En Norvège, certains Big Bite font plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires par an », explique José Antonio Barragan, master franchisé.

Ce professionnel, issu d'une famille de restaurateurs, a importé le concept en Espagne. Les analogies avec Subway sont nombreuses. Les sandwichs sont confectionnés sur commande, devant le client, et le pain norvégien, légèrement sucré, est cuit chaque jour. Mais les fondateurs, Trond Stavne et Roar Stjern, qui exploitaient une unité de fabrication de sandwichs avant de monter leur propre chaîne en 1997 (50 unités en 2011), ont choisi un positionnement de prix encore plus agressif. Le sandwich du jour est à 1,99 E, le ticket moyen s'élève à 3,50 E et le 1/1 Fot Sub, (« fot », pied en norvégien rapport à sa taille) à 5,50 E. Soit un ticket moyen en Espagne inférieur de 1,50 E par rapport à Subway, analyse le franchisé. « Impossible de trouver moins cher ailleurs dans une chaîne », assure José Antonio Barragan qui a dû néanmoins procéder à des adaptations. Il a ajouté la tortilla de pomme de terre ou le jambon Serrano à la douzaine d'ingrédients, et mis des chaises à la disposition des clients, alors que les Norvégiens préfèrent plutôt la vente à emporter. La propreté est un autre point essentiel. Pour éviter que le personnel ne soit en contact avec des billets ou des pièces, l'établissement est équipé, pour la première fois en Espagne, d'une caisse « Cash Guard » dans laquelle le client introduit lui-même sa monnaie.

UN INVESTISSEMENT AVANTAGEUX

 

Et José Antonio Barragan prévoit déjà l'ouverture d'un second Big Bite près de la Sagrada Familia, afin de tester le concept sur un autre profil de clientèle. En parallèle, il pense vite trouver des franchisés, l'investissement initial étant assuré en grande partie par Big Bite. Un franchisé peut ainsi se lancer avec 15 000 E s'il dispose déjà d'un local. Cette expérience internationale a ouvert l'appétit de l'enseigne. Elle est sur le point de s'implanter au Danemark, en Suède, mais aussi à Milan en Italie.

LES TENDANCES

Le sandwich, une alternative de restauration plus accessible La transparence du local et de l'offre Le multiculturalisme avec l'introduction d'un concept norvégien en Espagne

Les principes

Des sandwichs composés selon le choix du client avec du pain norvégien Des prix qui défient toute concurrence Un décor simple mais plutôt soigné compte tenu du faible ticket moyen

Les chiffres

90 m² de surface 3,50 E de ticket moyen 150 000 E d'investissement 35 places assises 45 000 E de chiffre d'affaires mensuel (prévision) 3 employés

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus