"Bien dans mon assiette..." Zoom sur la restauration commerciale en 2016

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

© (c) Jackf | Dreamstime.com

Etat des lieux de la restauration commerciale par la Fédération des centres de gestion agréés.

 

La restauration commerciale en France se découpe en 5 branches : la restauration traditionnelle, la restauration rapide, les débits boissons, les cafétérias, les traiteurs. Elle  emploie près de 700 000 personnes, 5eme secteur de l’économie en nombre de salariés, pour un chiffre d’affaires de 66 milliards d’euros.

Les professionnels de la restauration sont indépendants pour les trois-quarts d’entre eux et 90% de leurs entreprises sont des TPE. Ils emploient majoritairement moins de 5 salariés. Ce secteur essentiel de l’économie française est en relation avec d’autres branches comme l’agriculture, l’agro-alimentaire ou le tourisme.

D’ailleurs, l’inscription à l’UNESCO du repas gastronomique des Français participe aux 40% de chiffres d’affaires HT du tourisme international portés par la restauration. Aussi, l’État est vigilant et prend des décisions en faveur du secteur et notamment en soutien de la qualité, création du titre de Maître-Restaurateur, mention "Fait Maison", Fête de la  Gastronomie...

La restauration traditionnelle présente une dualité. Elle se scinde entre les grands groupes et les acteurs indépendants. Elle est soumise de plus en plus à la concurrence des circuits de restauration alternatifs, restauration rapide, boulangeries, rayons snacking, même si les deux tiers des repas servis en restauration commerciale le sont encore par son intermédiaire. Cette situation entraîne une pression forte sur les prix et a pour conséquences pour les restaurateurs de les obliger à modifier leurs façons de travailler, de communiquer, de gérer.

Face à cela, la restauration rapide n’est pas en reste et cherche à démultiplier son offre  afin de se démarquer. Ses grands axes de diversification sont de présenter des concepts « différenciants » et adaptables rapidement, d’avoir une expertise du digital et des réseaux sociaux, de proposer une qualité irréprochable dans des lieux conviviaux, confortables et au design recherché et enfin d’améliorer sa gamme de services complémentaires.

Les tendances

(Sources  :  toutelafranchise.com  /  neorestauration.com / restoconnection.fr / NDP Group)

Le marché de la restauration commerciale est de plus en plus concurrentiel, que ce soit entre ses différentes branches ou à l’intérieur même de ses composantes. Il semble malgré tout qu’une tendance de fond se dégage quant à l’évolution de ce secteur, valable pour tous les circuits de consommation.

Cette mutation dans les habitudes alimentaires des Français tient à la santé et au bien-être des consommateurs.

Ainsi, depuis quelques temps, sont apparus plusieurs concepts nouveaux en lien avec cette tendance "bien dans mon assiette". Les produits doivent être toujours plus sains et locavores. Les consommateurs favorisent la proximité de l’approvisionnement, les circuits courts

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

D-Vine, la Wine-Tech nantaise spécialiste du vin au verre, dévoile son baromètre annuel sur la consommation de vin en France pour l’année 2021. Tout comme 2020, l’année 2021 a été profondément marquée par la pandémie. Elle a...

04/05/2022 | Vin
La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

La tendance veggie ne connaît pas la crise

La tendance veggie ne connaît pas la crise

Plus d'articles