Bertrand Millar remporte le prix Taittinger

Sujets relatifs :

Bertrand Millar qui seconde le chef Jean-Luc Rocha au Château Cordeillan-Bages depuis 3 ans vient de remporter le 47ème Prix Taittinger, l’un des plus prestigieux prix culinaires au monde.

Pour la grande finale internationale qui réunissait 6 candidats, Bertrand Millar a non seulement fait preuve de maîtrise mais a pu devant ses pairs déployer tout son talent lors des épreuves qui se sont tenues à Paris, à l’Ecole de gastronomie Ferrandi.
Lors de cette dernière édition, les finalistes se sont mesurés à l’occasion de deux épreuves, un premier plat « Selle d’agneau avec deux garnitures dont une à base d’abats » et le second inspiré de la carte d’Emmanuel Renaut, le Président du Jury : « entrée chaude à base de légumes de saison (3 minimum) dans l’esprit d’un millefeuille (sans pâte ni oeuf) ».
Les deux plats présentés par Bertrand Millar ont séduit le jury par leur niveau d’exigence, l’attention apportée tant à l’alliance des saveurs qu’à leur architecture.
Ce niveau d’excellence Bertrand Millar le doit bien évidemment à un énorme travail personnel, à une passion qui l’anime et à un talent qu’il exerce tous les jours auprès de Jean-Luc Rocha dans les cuisines de Cordeillan-Bages.
Rigueur, travail des saveurs et des arômes dans le respect du produit, un credo qu’il partage avec Jean-Luc Rocha, Meilleur Ouvrier de France 2007.
Avant de rejoindre Cordeillan-Bages en 2011, Bertrand Millar, 34 ans, a fait ses armes auprès de grands noms tels que Marc Meneau, Anne-Sophie Pic ou Jean-Michel Lorain. A leurs côtés, il s’est perfectionné, il a appris, ce qui lui a permis aujourd’hui de recevoir cette médaille Pierre Taittinger si convoitée.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles