Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Bernard Loiseau SA affiche un chiffre d'affaires en recul de 3% à périmètre constant

Patricia Cecconello
Le groupe de restauration a réalisé en 2005 un CA consolidé de 7,018 M€ contre 7,981 M€ en 2004. Son résultat opérationnel enregistre quant à lui un déficit de 622 000 € contre un déficit de 125 000 € en 2004.
Bernard Loiseau SA a indiqué, au terme de son assemblée générale annuelle, que son chiffre d'affaires s'élevant à 7,018 M€ , avait subi une érosion. Cette diminution doit, cependant, s'apprécier au regard de l'entrée en application de la nouvelle norme comptable IFRS. En effet, le retraitement comptable du chiffre d'affaires du restaurant Tante Jeanne, cédé en juillet 2005, entraîne une baisse mécanique du chiffre d'affaires global de 322 000 €, de même la vente du fonds induit une diminution du volume d'affaires sur le second semestre 2005 de 277 000 €, par rapport à 2004. Par ailleurs, les 20 jours de fermeture supplémentaires en 2005, sur le site de Saulieu, entraînent un manque à gagner de 100 000 €. A périmètre constant, le chiffre d'affaires, en recul de 265 000 €, est donc en diminution de 3 %.

Ce résultat s'explique, en outre, par la baisse de fréquentation qui a affecté le Relais Bernard Loiseau au cours du premier semestre 2005. Ceci a généré un recul du chiffre d'affaires en hôtellerie de 10 %, à 1,465 M€. Néanmoins, la durée du séjour à l'hôtel progresse chaque année, grâce aux infrastructures, qui permettent un séjour plus long (spa, piscine, jardin).
D'autre part, la part de l'activité du restaurant gastronomique a augmenté dans la contribution au volume d'affaires. Le Relais & Châteaux de Saulieu réalise 63 % du chiffre d'affaires tandis que les restaurants parisiens, Tante Marguerite et Tante Louise, contribuent à hauteur de 33 %, contre 37 % en 2004 en raison de la vente de Tante Jeanne. Enfin, les activités de conseil représentent 4 % du volume d'affaires global.

Le résultat net consolidé affiche une perte de 308 000 € tandis que le résultat opérationnel enregistre un déficit de 622 000 € contre un déficit de 125 000 € en 2004. Malgré une diminution des charges externes grâce une gestion plus rigoureuse, le coût des achats de matières premières demeure élevé, de même que les charges de personnel, en raison de la qualité recherchée pour les prestations.

Isabelle Proust, directrice financière du groupe, a toutefois indiqué, que "grâce à une situation financière particulièrement saine, avec une trésorerie nette de 3,454 M€ au 31 décembre 2005, et un taux d'endettement quasi-nul, le Groupe Loiseau possède les moyens de mener les actions nécessaires pour redonner toute son attractivité à Saulieu. L'objectif à court terme est de retrouver un niveau de fréquentation qui assure au moins l'équilibre d'exploitation au niveau du groupe".

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Qui, parmi les 14 000 livreurs partenaires de Deliveroo, succèdera à Romain Guiet, dont l’application Ares permet aux clubs sportifs d’optimiser la préparation physique de leurs athlètes, et à[…]

26/01/2021 | Livraison
Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Plus d'articles