Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Baramaki, la liberté à la japonaise

gira sic conseil, www.gira-sic-conseil.fr

Sujets relatifs :

, ,
Baramaki, la liberté à la japonaise

© DR

Le Groupe Bertrand propose une restauration simple et ludique au Printemps à Paris, permettant de manger à son rythme. Pas nouveau mais en phase avec son époque.

Les produits

Le Baramaki propose des makis, sushis et sashimis traditionnels ainsi que des créations originales, des tartares de poissons, des salades asiatiques et des desserts légers et gourmands d'inspiration plutôt européenne. L'aspect grignotage est renforcé par le fait qu'il n'y a quasiment pas de plats chauds proposés. Il n'en circule pas sur le convoyeur. Des brochettes de poulet sont servies deux fois par semaine et du thon mariné cuit peut être proposé en plat du jour. Ces plats chauds ne constituent pas le meilleur rapport qualité-prix du concept.

Le fonctionnement du Baramaki est simple : les clients choisissent en toute liberté les plats qui passent devant eux. Les aliments sont disposés sur des coupelles aux codes couleurs différents, recouvertes d'un couvercle transparent, ce qui les protège. Il n'y a donc pas de problème d'hygiène visible pour les clients.

 

L'emplacement

Le restaurant Baramaki est situé au 3e niveau du Printemps Haussmann à l'extrémité du bâtiment. Il n'est pas sur le flux du passage et n'est pas très facile à trouver si on ne le connaît pas. Ouvert pendant les horaires d'ouverture du grand magasin (journée).

20 € de ticket moyen

3,50 à 6 € les « plats » et desserts

3,50 € la soupe miso, la salade de choux et le riz

5 €  la bière

5,50 €  le thé

4 €  les sodas et jus de fruit

2,50 €  le café

 

La décoration 

La décoration du Baramaki est très accueillante et invite à s'y installer. Créé par le cabinet Anégil, le décor est revisité au rythme des saisons. Conçu de façon circulaire, l'espace s'articule autour d'un tapis roulant aux formes arrondies. L'ambiance zen est construite avec des couleurs douces et chaleureuses qui sont animées par des images géantes de paysages sur les murs.

  • Une salle organisée autour d'un comptoir géant pourvu d'un convoyeur sur lequel circulent des coupelles contenant les sushis, makis et autres plats à consonance japonaise que peuvent choisir les clients pour leurs repas.
  • Des serveurs(ses) circulent dans la salle pour prendre les commandes de boissons et des plats chauds (si disponibles) pour la cuisine. L'addition se paie au comptoir d'accueil.
  • Le prix est facturé en fonction d'une couleur attribuée à chaque coupelle.
Le principe
  • Une restauration de centre-ville et de grand magasin.

L'avis du consultant : "Pourquoi ne pas l'adapter ?"

 

Le concept du Baramaki répond parfaitement à l'attente du client du xxie siècle. On peut y manger vite ou lentement, plutôt correctement, et structurer soi-même son repas. Aucune contrainte n'est imposée. Les choix sont simples et l'environnement zen invite à la détente. Le convoyeur apporte un côté ludique mais pourrait proposer une variété un peu plus importante de produits. Certains concurrents placés sur le même créneau offrent en effet plus de choix et surtout des plats chauds plus nombreux. Le concept est destiné à une clientèle plutôt aisée car le prix du repas s'avère être très élevé pour de la restauration plutôt rapide. En effet, en mangeant à sa faim, il est normal d'accumuler plusieurs coupelles devant soi. Ce principe de restauration directement inspiré du Japon devrait pousser les créateurs à l'adapter à nos recettes occidentales pour se conformer à une demande de liberté totale largement souhaitée par les consommateurs...

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

La cafétéria d’entreprise “100% bien vivre, zéro déchet” de Brâam

Interviews

La cafétéria d’entreprise “100% bien vivre, zéro déchet” de Brâam

Centré sur la cafétéria d’entreprise, la start-up a adapté son modèle et son offre pendant la crise, comme le raconte son cofondateur Alexis de Loynes. Qui, après ses machines à café,[…]

Madame Brasserie de Thierry Marx prend ses quartiers au 1er étage de la tour Eiffel

Madame Brasserie de Thierry Marx prend ses quartiers au 1er étage de la tour Eiffel

Nino di Bon, la 1ère pizzeria du réseau Biocoop vient d’ouvrir à Guérande

Nino di Bon, la 1ère pizzeria du réseau Biocoop vient d’ouvrir à Guérande

 Elior France remporte la gestion du RIE du Colombia

Elior France remporte la gestion du RIE du Colombia

Plus d'articles