Bar en journée et livraison le soir, la compo gagnante de l’Euro 2020 ?

YANNICK NODIN
Bar en journée et livraison le soir, la compo gagnante de l’Euro 2020 ?

Alors que le championnat d’Europe de football débute dans quelques jours, The NPD Group examine l’impact de la retransmission des matchs sur le marché de la restauration hors domicile. Premier constat, celui d’une programmation favorable au hors-foyer (majorité des matchs à 18 et 21h), à un moment où les restrictions liées à la pandémie s’assouplissent quelque peu : réouverture des salles de restaurants et recul du couvre-feu juste avant le début du championnat, suppression annoncée des jauges et levée des restrictions de circulation nocturne à partir des quarts de finale. Ces étapes ont des chances d’influer sur les circuits de consommation, avec un enjeu commercial important sur la retransmission des matchs en soirée (21 heures), qui pourrait déborder sur l’heure du couvre-feu, au moins jusqu’au 30 juin, soit après la phase de poules et les 8èmes de finale. La configuration pourrait profiter au cafés et bars, calés sur la retransmission des matchs en journée, comme aux brasseries, qui pourraient avoir intérêt à se positionner dès 18 heures sur une proposition apéritive, éventuellement suivie d’un dîner sur place.

À partir de la levée des restrictions (prévue le 30 juin), l’engouement social pour les lieux conviviaux et les résultats de l’équipe de France devraient avoir pour NPD un impact déterminant sur la fréquentation des établissements en soirée. Lors de l’Euro de juin 2016, la consommation du soir (part du total des visites effectuées le soir) avait bondi de 5 points en juin 2016, passant de 20 à 25 % dans les brasseries. Dans les cafés, les bars et les pubs, on avait enregistré une affluence des consommateurs jeunes (les 18-35 ans principalement), qui avaient compté pour 25 % des visites, contre 18 % habituellement. Sauf que depuis l’Euro 2016, une crise sanitaire est passée par là, et il y a fort à parier, notamment sur les retransmissions de 21h, que de nombreux amateurs de football joueront la carte de la sérénité, en terme de précaution sanitaire comme d’assurance de ne pas avoir à quitter l’établissement avant le coup de sifflet final, en assistant aux matchs depuis leur canapé

Une aubaine pour la livraison qui, depuis le début de la crise liée à la Covid-19, s’est pleinement installée dans les habitudes de consommation des Français. En 2020, les commandes livrées ont grimpé de 26 % en restauration commerciale et leur part de marché a doublé en visites (passant de 3 % en 2019 à 6 % en 2020, et même à 9 % entre janvier et avril 2021, période de fermeture des établissements). Même si les soirées à la maison restent une solution face aux mesures de couvre-feu, les bars, les pubs et les brasseries présentent de nombreux atouts : terrasse, accès aux chaînes diffusant les matchs, plus grande capacité d’accueil des groupes qu’à la maison (à partir du 30 juin), sans oublier la convivialité et le partage des émotions autour d’un verre comme à l’ère pré-Covid, souligne via communiqué Maria Bertoch, experte restauration de NPD Group. L’Euro est un moment de socialisation fort et il arrive à point nommé après une année de restrictions sociales. Pour les acteurs de la restauration hors domicile, c’est le moment de proposer des offres de repas adaptées aux groupes, comme les petits snacks et la finger food à partager entre amis! ».


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

Barometre D-VINE 2021: les vins de Bourgogne sont les plus consommes dans les bars et restaurants

D-Vine, la Wine-Tech nantaise spécialiste du vin au verre, dévoile son baromètre annuel sur la consommation de vin en France pour l’année 2021. Tout comme 2020, l’année 2021 a été profondément marquée par la pandémie. Elle a...

04/05/2022 | Vin
La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

La silver food, une mine d’or sous-exploitée dans le foodservice aussi!

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

Les fournisseurs de la restauration entrevoient le bout du tunnel

La tendance veggie ne connaît pas la crise

La tendance veggie ne connaît pas la crise

Plus d'articles