Baobab Lab en pleine croissance sur le marché de la cantine connectée

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
 Baobab Lab en pleine croissance sur le marché de la cantine connectée

Malgré la crise sanitaire et un début 2022 sous le signe du télétravail massif, la start-up de la foodtech Baobab Lab commence l’année avec le gain de plusieurs budgets de cantines connectées et s’engage dans le secteur public.




Suite à un appel d’offres pour innover et moderniser la pause-déjeuner de ses 380 salariés, la Fédération Agirc-Arrco a retenu Baobab Lab avec son concept de cantine connectée.
Leur volonté ? Proposer une solution simple, flexible, responsable et engagée venant faire bouger les lignes de la restauration collective traditionnelle.


Le projet est né sous la forme de deux frigos connectés d’une capacité de 120 couverts au total installés dans la cafétéria de la fédération et d’un espace barista pouvant assurer jusqu’à 150 couverts quotidiens proposant petits-déjeuners, jus frais et une offre de déjeuner variée qui change tous les mois, comme un bar à pokebowls ou un bar à hot-dogs.


Des cantines connectées installées chez de beaux noms du secteur privé

Entre la fin 2021 et le début 2022, Baobab Lab a lancé plusieurs cantines connectées dans des entreprises souhaitant proposer une nouvelle offre de restauration moderne à leurs salariés. Parmi ces sociétés, Thalès Digital Factory ou encore Audevard ont opté pour un frigo connecté Baobab Lab pour moderniser et dynamiser la pause-déjeuner de leurs collaborateurs.

« C‘est pour répondre à une vraie question logistique, à la fois d’un déjeuner équilibré et fait maison pour nos collaborateurs mais aussi de praticité que Thales Digital Factory a fait appel à Baobab pour sa solution de frigo connecté" Aline Fournial, Executive Assistant chez Thalès Digital Factory

De son côté, WeWork, un des leaders mondiaux dans le domaine des espaces flexibles, a choisi Baobab Lab pour compléter son offre de services dans deux de ses espaces et offrir à ses membres une solution rapide, flexible et gourmande visant à être déployée sur une grande partie des bâtiments WeWork parisiens.


Baobab Lab voit grand pour 2022

Malgré un début d’année compliqué pour le secteur, ces récentes installations laissent présager de belles perspectives pour la startup, qui a multiplié par 5 son parc de cantines connectées sur l’année 2021, triplé ses effectifs en 4 mois et vise une croissance de 400% pour l’année 2022, en se déployant notamment chez de nouveaux acteurs publics et dans de grands groupes privés internationaux.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Pour Simon Ferniot, CEO de Seafood Reboot, « Nos modèles alimentaires sont à une croisée des chemins »

Pour Simon Ferniot, CEO de Seafood Reboot, « Nos modèles alimentaires sont à une croisée des chemins »

Sur un marché des substituts végétaux qui s’est peuplé ces dernières années à vitesse grand V, Seafood Reboot tranche, concentrée sur l’élaboration d’alternatives aux produits de la mer. Retour avec Simon Ferniot, CEO de la...

Seafood Reboot lève 3,2 millions d’euros pour préparer ses substituts aux produits de la mer

Seafood Reboot lève 3,2 millions d’euros pour préparer ses substituts aux produits de la mer

Foodles, de Paris à Londres, des partenaires-traiteurs aux laboratoires de production

Interview

Foodles, de Paris à Londres, des partenaires-traiteurs aux laboratoires de production

Pour Martin Habfast, cofondateur d’Umiami, « Nous apportons une proposition nouvelle sur les viandes végétales »

Interview

Pour Martin Habfast, cofondateur d’Umiami, « Nous apportons une proposition nouvelle sur les viandes végétales »

Plus d'articles