Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Back-office, piloter sa rentabilité et ses approvisionnements

Isabel Soubelet

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Back-office,  piloter sa rentabilité et ses approvisionnements

Toutes les tâches situées en amont du service à table ou de la livraison du repas à emporter sont désormais touchées par la digitalisation qui offre un sérieux gain de temps aux restaurateurs.

Quand il se met à table et découvre le plat du jour, le client n’a pas toujours connaissance des nombreuses étapes qui précèdent ce moment. Création et organisation des recettes, planification de la production, gestion des approvisionnements et des stocks, établissement d’un planning…le restaurateur se doit d’être performant dans de multiples domaines, et ce dans un temps limité. Aujourd’hui, les documents papiers, les fichiers Word ou Excel sont peu à peu délaissés par les restaurateurs. Et ce n’est pas Sébastien Vassaux, fondateur et CEO de FoodMeUp qui va le contredire. « Nous avons conçu un outil de gestion qui permet aux professionnels de digitaliser leurs connaissances notamment les fiches techniques des recettes de cuisine. Il permet de calculer le coût de revient d’une recette et la marge des produits, d’enregistrer les différences entre poids brut et poids net, de gérer les unités de manière avancée. Chaque ingrédient peut également être caractérisé avec ses informations nutritionnelles et ses allergènes. Tout cela permet de réduire le besoin en fonds de roulement et donc de commander plus efficacement auprès des fournisseurs. » Au final, le restaurateur gagne un temps précieux car il connaît la marge de sa recette et de ses sous-recettes (une même base peut être déclinée avec différentes garnitures) en direct dès qu’un ingrédient est modifié. Il suit également le montant de ses stocks et peut ainsi optimiser la gestion de ses approvisionnements. Comme dans d’autres évolutions permises par le digital, les actions se font quasiment en un seul clic. De quoi enthousiasmer plus d’un professionnel dans des univers aussi variés que ceux de la brasserie, des traiteurs, de la restauration rapide ou de la boulangerie. La startup qui compte aujourd’hui douze personnes ne compte pas s’arrêter là. « Nous avons développé une interface allégée avec des algorithmes avancés ce qui permet à chacun d’être guidé pas à pas et d’avancer facilement, poursuit le fondateur. Le marché est poussé par une génération familière du web, des applis, et des réseaux sociaux. Notre évolution est d’aller vers des outils interconnectés avec par exemple le logiciel de caisse ou l’outil de gestion du personnel. Nous allons créer de nouvelles fonctionnalités et investir sur l’expérience utilisateur, c’est-à-dire, penser encore davantage l’outil pour la personne qui va l’utiliser. »  Une évolution qui semble pouvoir offrir des possibilités infinies…

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

Pokawa poursuit son développement en France et en Europe

Pokawa poursuit son développement en France et en Europe

Pokawa, pionnier des poké bowls, plat typique hawaïen, continue son développement en ouvrant cet été cinq nouvelles Barakawas à travers la France et l’Europe       Depuis 2017,[…]

Baromètre SumUp : du mieux sur les volumes dans les CHR, et beaucoup de paiement sans contact

Baromètre SumUp : du mieux sur les volumes dans les CHR, et beaucoup de paiement sans contact

Rungis livré chez vous devient Foodufrais

Rungis livré chez vous devient Foodufrais

 Réouverture de Basilico & Co avec une nouvelle carte et livraison film anti microbien

Réouverture de Basilico & Co avec une nouvelle carte et livraison film anti microbien

Plus d'articles