Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Avez-vous le moral ?

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Fréquentation au plus bas, conjoncture dégradée, l'hôtellerie-restauration prend de plein fouet les difficultés géopolitiques actuelles. Peut-on espérer voir prochainement le bout du tunnel ?

Lorsque l'on interroge Bernard Boutboul, directeur de Gira Sic Conseil, sur la santé de la restauration en 2002 et les perspectives 2003, ce spécialiste fait preuve de circonspection et présente une année erratique tous segments confondus. Si le constat n'est pas médiocre du côté de l'hôtellerie, le rapport présenté par PKF Hotel Experts et les perspectives 2003 ont de quoi inquiéter ceux qui pronostiquent un rebond rapide après-guerre. En tout cas, force est de constater que la santé du secteur des CHR, notamment de la restauration, a pour corollaire directe le moral des ménages. Or, sur ce point, rien ne va plus.

Face à une conjoncture qui n'a cessé de se détériorer l'année passée, les plans de licenciements à la pelle, la chute de la Bourse, la confiance des ménages en a pris un sérieux coup. Pis, il ne semble pas que les choses soient parties pour s'améliorer. En effet, selon l'Insee, le moral de nos concitoyens a enregistré en mars un recul très marqué :- 32 alors qu'il était déjà de - 26 en février. Un record historique depuis six ans ! Et l'organisme de la statistique de rappeler que ce repli de l'indicateur est essentiellement imputable au fléchissement du solde d'opinions sur le niveau de vie en France, récent ou à venir, ainsi qu'à celui sur l'opportunité d'acheter et de consommer. Soulignons que, loin de redonner du baume au cœur, l'enquête a été réalisée juste avant le déclenchement des hostilités en Irak.

Si l'on considère que les restaurateurs enregistrent une baisse notoire de fréquentation depuis quinze jours, et que certains hôtels ont été désertés (l'observatoire régional du tourisme d'Ile-de- France évoque pour mars une chute de 10 % pour les 2 étoiles et de 15 à 25 % pour les 3 étoiles), on comprend mieux le climat actuel et les préoccupations grandissantes des professionnels. Pourtant, la cellule de veille mise en place au ministère du Tourisme, qui s'est réunie mercredi dernier et qui conviait les principaux acteurs du tourisme (TO, agences, offices de tourisme…), n'a pas tiré la sonnette d'alarme. Dont acte.

Faut-il pour autant s'en rassurer, alors que le conflit, qui était programmé court, s'enlise. A chacun, donc, d'anticiper et de prendre son bâton de pèlerin pour aller chercher un tourisme de proximité, plus européen sans doute. Car, à court et moyen termes, il faudra sans doute moins compter avec les clientèles long-courrier, repliées, elles aussi, sur un tourisme de proximité. pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles