Avekapeti tente le contenant réutilisable en verre pour la livraison

Avekapeti tente le contenant réutilisable en verre pour la livraison

Avekapeti propose un service de livraison de plats faits maison avec des produits frais, sans additifs ni conservateurs.

Pour tendre vers le zéro déchet, la start-up Avekapeti tente la livraison de plats faits maison, préparés par des chefs, dans des bocaux en verre.

Avekapeti, la start-up qui rend le fait maison accessible à tous, annonce une grande première dans le monde de la livraison à domicile. En partenariat avec Pyxo, l’entreprise dit adieu aux déchets et tente le pari de la livraison en bocaux en verre, en adéquation avec son approche éco-responsable (livraison 100% électrique, politique anti gaspi). Après avoir essayé durant des mois une offre zéro déchet en tupperwares en plastique, Avekapeti fait un pas de plus avec le verre, un matériel plus fragile et lourd, peu adapté à la livraison. Et pourtant, ça fonctionne !

À l’opposé d’une offre industrielle

Avekapeti est une start-up qui adore les défis. L’entreprise qui a réussi à s’imposer dans l’univers foodtech en faisant appel à des chefs cuisiniers talentueux en reconversion a toujours su se positionner comme une solution originale de restauration en livraison à l’opposé d’une offre industrielle, et ce, depuis ses débuts en 2016 et malgré l’impact de la crise.
L’aventure Avekapeti naît en effet à la suite du constat de sa fondatrice Fati Mrani, alors étudiante : les salariés mangent trop souvent sur le pouce à la pause déjeuner. Elle leur propose donc de remplacer leur sandwich triangle du midi par un bon petit plat maison préparé par des chefs du coin en reconversion, coachés par l’ancien chef étoilé Christian Conticini. Première rupture sur le marché, et premier coup dur.
Car le concept prometteur est stoppé net par la crise sanitaire et l’entreprise est touchée de plein fouet : elle perd brutalement 97 % de son chiffre d’affaires. Qu’à cela ne tienne : la start-up rebondit immédiatement, et saisit cette opportunité pour investir le créneau du BtoC et tout particulièrement le segment des télétravailleurs, avec une offre de repas maison livrés pour la semaine. Une stratégie gagnante, puisque la start-up présente une croissance mensuelle de 40%, et que sa persévérance lui a permis d’obtenir cette année le soutien d’Inter Invest Capital et de son partenaire stratégique FoodXpert à l’occasion d’une levée de fonds de deux millions d’euros pour l’accompagner dans son développement.

Pousser jusqu’au bout sa logique zéro déchet et éco-responsable

Mais pourquoi relever un tel défi ? “Nous souhaitions être alignés sur l’invitation de Brune Poirson, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, lancée aux acteurs de la livraison à domicile, à proposer une stratégie s’inscrivant dans la transition écologique, explique Fati Mrani, fondatrice d’Avekapeti. Nous voulions répondre aux attentes des neuf Français sur dix qui se disent très sensibles aux questions environnementales et démontrer que la livraison de repas à domicile se conjugue parfaitement avec un système de consignes et de transports verts.”
Avekapeti voit donc, une fois de plus, les difficultés davantage comme une opportunité : les problématiques logistiques quant à cette rupture sont le nouveau défi de la start-up.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Retour aux sources pour Deliveroo puisqu’après Paris et Bordeaux,la plateforme a choisi Lille, où elle démarra sa présence en France il y a 7 ans, pour implanter un nouveau site Editions, sur son concept de cuisines partagées, et...

15/09/2022 | fast casual
Livraison : les commandes estivales ont résisté selon Deliverect

Livraison : les commandes estivales ont résisté selon Deliverect

"Pour performer en salle et en livraison, il faut de la place", dit Norman Kolton, fondateur de Street Bangkok

"Pour performer en salle et en livraison, il faut de la place", dit Norman Kolton, fondateur de Street Bangkok

« Nous visons les 30-40 restaurants en propre dans les 3 prochaines années », dit Edouard Hausseguy, de Gruppomimo

Interview

« Nous visons les 30-40 restaurants en propre dans les 3 prochaines années », dit Edouard Hausseguy, de Gruppomimo

Plus d'articles