Avec son moulin dernière génération à Corbeil-Essonnes, Moulins Soufflet poursuit sa transformation

SABINE DURAND

Sujets relatifs :

Avec son moulin dernière génération à Corbeil-Essonnes, Moulins Soufflet poursuit sa transformation

L'ancien moulin sera réhabilité, le nouveau est ultra-moderne, connecté, automatisé.

Depuis le rachat de Soufflet fin 2021, le groupe de coopératives agricoles InVivo impulse une nouvelle dynamique à Moulins Soufflet. Et montre la confiance qu’il a dans l’avenir de la filière meunière avec l'inauguration en juin d’un nouveau moulin ultra-moderne à Corbeil-Essonnes. Avec cet investissement de 45 M€, il fait un pas de plus dans la réalisation de l’objectif qu’il s’est fixé : être un leader européen de la filière durable.

« On peut encore innover et créer de la valeur dans la meunerie », estime Bertrand Guilloteau, dg de Moulins Soufflet. La preuve avec le tout nouveau moulin de Corbeil Essonnes, le « plus moderne d’Europe », selon Thierry Blandinières, président d’InVivo, bâti « dans un écosystème parfait », avec le silo de stockage des blés du groupe à quelque 50 km, la Seine en contrebas -15% de l’approvisionnement du moulin se fait par bateau, ndlr-, la proximité de Paris. Dans ce bâtiment moderne de 5 étages, ultra-automatisé, dont l’investissement avait été décidé par Soufflet avant la cession, confirmé après, le meunier va pouvoir écraser 900 t de blé/jour, soit 700 tonnes de farine diversifiée, de la T38 à la T65 (l’équivalent de 5 millions de baguettes). Destinée à 80% à la fabrication industrielle, à 20 % aux boulangers artisans, celle-ci nécessite une quinzaine d’étapes de production, dont le passage dans des équipements très spécifiques, comme cette trieuse optique « une première en France », souligne Gilles Renaud, le directeur technique du moulin ou ces sasseurs, employés en semoulerie, rarement en meunerie, et chargés de purifier la semoule par densimétrie et granulométrie. L’automatisation est telle que seules des équipes de deux personnes sont nécessaires pour faire tourner le moulin 7/7 et 24/24. « Le reste du personnel -soit quelque 90 personnes au total- travaillent en amont, sur le stockage, le contrôle qualité etc.» ,rappelle François Xavier Quarez, dg d’Episens. Qui table sur une vingtaine d’embauches supplémentaires dans les mois à venir.

Un engagement RSE dès l’amont

La RSE est au cœur du développement de Moulins Soufflet. Ce qui signifie travailler sur l’amont agricole « 55 % de l’empreinte carbone d’une baguette », décrypte Laurine Houssiere, responsable marketing et communication : 3200 agriculteurs sont dores et déjà engagés dans les filières durables, Semons du Sens, avec un cahier des charges établi sur 5 points :
  • l’origine, avec des blés tracés 100 % français,
  • l’environnement avec la réduction de l'empreinte carbone, le respect de la biodiversité, de la vie des sols et des ressources en eau,
  • la naturalité des blés,
  • la répartition de la valeur,
  • la qualité, avec des variétés de blés sélectionnées pour leurs vertus panifiables et organoleptiques.
C'est avec ces blés issus de filières durables que sont fabriquées les 6 références de la gamme Baguépi Farine Responsable.

Les efforts en termes de développement durable se traduisent aussi dans le processus de production de la farine, avec des machines à haut rendement énergétique qui permettent de réduire de 30 % la consommation d’électricité par rapport à un moulin classique, et la R&D pour trouver de nouveaux débouchés aux issues (ce qu’il reste des moutures après la farine ndlr). Jusqu’ici utilisées dans l’alimentation animale, elles pourraient servir à la fabrication de pots pour les végétaux, qui seraient biodégradables, donc « une vraie économie circulaire », analyse François-Xavier Quarez. Pour éviter la prolifération d’insectes dans les blés stockés entre la campagne et le moment où ils vont entrer dans le circuit de production, « nous n’utilisons pas de produits phytosanitaires, mais misons sur un système de refroidissement et d’aération des silos », ajoute Laurine Houssiere. De plus, l'impact du transport est réduit grâce à l'utilisation de camions qui roulent au biocarburant ou de péniches.
Quant à l’ancien moulin, dont la tour élévatrice est classée au patrimoine historique, il sera réhabilité d’ici à 2026 avec des logements, des commerces… dont une brasserie O’Sullivans et sans doute une boulangerie Louise, la chaîne ayant été reprise l’an dernier par InVivo.
Juin 2023
Carte d’identité de Moulins Soufflet
Capacité de production : 8 moulins en France, 1 en Belgique, pour une capacité totale de 830 KT de farine, dont 30/40% produit par le seul moulin de Corbeil (270 KT tonnes). 
Effectif : 515 collaborateurs
Chiffre d’affaires : 540 M€
Appartenance : Episens, pôle blé d’InVivo,  avec 24 sites de production, un CA de 892 M€
VOS EVENEMENTS
Tous les événements
04
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2023

20ème Edition

04
dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Célébrez les acteurs qui participent à l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Castelnau prépare Noël avec le Millésimé 2006

Castelnau prépare Noël avec le Millésimé 2006

Cette cuvée délicatement cristalline présente des saveurs plurielles qui s’adaptent avec harmonie aux poissons.Pour les fêtes de fin d’année, Champagne Castelnau propose avec le Brut Millésimé 2006 « le symbole de l’expression...

29/09/2023 |
JNPR étoffe sa gamme de boissons sans alcool

JNPR étoffe sa gamme de boissons sans alcool

La crème au citron d'Ancel désormais disponible en poche

La crème au citron d'Ancel désormais disponible en poche

St-Michel Professionnel veut suivre les tendances avec son P'tit tigré

St-Michel Professionnel veut suivre les tendances avec son P'tit tigré

Plus d'articles