Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Aux armes citoyens !

DE PAUL FEDÈLE

Sujets relatifs :

, ,
Aux armes citoyens !

DE PAUL FEDÈLE RÉDACTEUR EN CHEF pfedele@neorestauration.fr

©

Le développement durable au sens large est le nouveau combat du siècle. Et il appartient à chacun de s'armer et de marcher vers ce qui pourrait s'assimiler à une vraie grande révolution citoyenne. Car si le défi est mondial, en France, l'étendard « vert » a été clairement levé à travers le Grenelle 1 de l'environnement. Passons maintenant aux actes.

Les plus engagés vous rappelleront que la notion de développement durable n'est pas nouvelle et qu'elle a pris corps avec le rapport Brundtlant de 1987. Mais reconnaissons que les lignes sont en train de bouger. On commence à parler de « restauration durable », signe que l'enjeu forme derrière lui ses bataillons de missionnaires, encore trop peu nombreux. Des opérateurs de restauration commerciale comme McDonald's, Quick ou Courtepaille, engagés dans des actions concrètes, et pas des positions-prétextes liées à des obligations de rapport d'activité.

Les majors de la restauration collective et certaines SRC régionales donnent le ton, à l'image de Restoria et de sa nouvelle cuisine centrale de Bournezeau. Exemplaire aussi, l'engagement politique des régions comme Rhône-Alpes ou Languedoc-Roussillon, qui, dans le cadre d'appel d'offres, enclenchent aujourd'hui une vraie stratégie en la matière. La loi de décentralisation et la nouvelle circulaire d'exemplarité de l'État en matière de bio ont, il est vrai, un peu accéléré le mouvement. D'ailleurs, si l'on se réfère au sondage publié récemment par FoodService Vision/Datlink, 56% des collectivités pensent que le bio sera important demain. Saluons au passage les initiatives menées par des villes qui n'ont pas attendu un cadre réglementaire pour s'engager sur ce chemin, comme Lons-le-Saulnier ou encore Lorient.

Effet de mode, avancent d'aucuns, prétextant que les filières ne sont pas organisées et qu'il ne sert à rien de devancer l'appel. Véritables enjeux d'entreprise, leur répondent les autres qui ont actionné les trois leviers du développement durable dans leur stratégie. Ne galvaudons pas l'enjeu du développement durable, mais attachons-nous simplement à lui donner tout son sens dans les actes. Chacun à son rythme, avec des objectifs consignés et respectés. Crise ou pas crise.

Ce mois-ci, Néo Restauration a choisi de consacrer son numéro au sujet à travers l'ensemble de ses rubriques, pour qu'un nouveau sens abreuve vos sillons...

SI DÉVELOPPEMENT DURABLE RIME AVEC ÉCOLOGIE ET ÉCONOMIE, ON NE DOIT PAS IGNORER SA DIMENSION SOCIALE.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

« Obligez-nous (tous) à dire la vérité » : 12 marques s’associent pour lancer un appel aux députés

« Obligez-nous (tous) à dire la vérité » : 12 marques s’associent pour lancer un appel aux députés

« Les Français ont le droit de savoir ce qu’ils mangent !  Nous avons le devoir de leur dire la vérité » :  c’est le titre du manifeste publié ce 6 décembre par 12 marques[…]

Mardi 7 décembre: 7eme édition des Dîners de Chefs au profit des Restaurants du Cœur

Mardi 7 décembre: 7eme édition des Dîners de Chefs au profit des Restaurants du Cœur

 Le Grand livre du snacking vient de paraître

Le Grand livre du snacking vient de paraître

Restaurateurs vs émetteurs de titres-restaurants : une “class action” est lancée pour obtenir des dommages et intérêts

Interviews

Restaurateurs vs émetteurs de titres-restaurants : une “class action” est lancée pour obtenir des dommages et intérêts

Plus d'articles