Au Bureau va accompagner la transition agroécologique de 9 exploitations proches de ses pubs brasseries

YANNICK NODIN
Au Bureau va accompagner la transition agroécologique de 9 exploitations proches de ses pubs brasseries

Au Bureau, filiale du groupe Bertrand Restauration, annonce la conclusion d’un partenariat avec l’entreprise à mission TerraTerre, qui accompagne les agriculteurs français dans leur transition agroécologique. Par cet accord, l’enseigne de pubs brasseries s’engage à accompagner 9 agriculteurs français, situés à moins de 25 km d’un pub brasserie Au Bureau, dans leur transition vers le bas-carbone. Chaque projet a pour but de réduire leurs émissions et/ou séquestrer du carbone sur notre territoire, et garantit ainsi des co-bénéfices sociaux et environnementaux. « Au moment où nous travaillons à la compensation de nos émissions résiduelles, il nous semblait évident d’accompagner les agriculteurs français dans la transition agroécologique nécessaire au bon fonctionnement de l’écosystème agroalimentaire, souligne via communiqué Vincent Grellier, directeur général adjoint d’Au Bureau. Grâce à la plateforme TerraTerre, nous pouvons cibler des fermes à proximité de nos restaurants. Ce qui rend cette démarche très concrète pour nos équipes comme nos clients ».

Ce partenariat s’inscrit dans une politique globale environnementale et socie?tale de l’enseigne, ciblant depuis 2018, notamment deux piliers : une cuisine responsable, avec des achats durables (produits frais de saison et made in France, oeufs de plein air, poulet Nature d’Éleveurs, poissons issus de la pêche responsable), et la préservation des ressources naturelles (réduction du gaspillage alimentaire, réduction et tri des déchets, 0 huile de palme). Avec des résultats très concrets, à l’instar du gaspillage alimentaire, réduit et 2,5 fois inférieur au ratio de l’ADEME (53gr en moyenne par client vs 125gr) ; ou des huiles usagées, dont 100% sont transformées en biogaz sur les succursales.

Aujourd’hui, l’enseigne Au Bureau accélère sa démarche RSE avec un programme de compensation sur cinq ans de 10% de ses émissions résiduelles des scopes 1 et 2 (gaz à effet de serre directement émis et émissions indirectes et liées à l’énergie), soit 451 tonnes de CO2 par an. Une trajectoire dans laquelle s’inscrit le partenariat avec la société TerraTerre.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

L’heure est à l’hybridation en restauration. Là où Frichti, venu de la livraison BtoC, muscle son offre à destination de la clientèle professionnelle, avec ses livraisons groupées mais aussi 10 restaurants ouverts à date, Baobab...

23/06/2022 |
« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Plus d'articles