Arrivée en force des repas bio dans les écoles italiennes

La rédaction de Néorestauration

D’après la lettre mensuelle électronique Du sol à la table (n°39 janvier 2004), l’Italie se démarque de ses voisins européens en misant fortement sur le bio dans les écoles. Depuis 2000, les établissements italiens sont obligés de proposer une alimentation biologique. Le but de la loi est de « promouvoir ces produits et une production de haute qualité ».

Aujourd’hui, le pays compte 500 communes sur 8 100 qui proposent régulièrement des repas bio ou du moins des produits issus de l’agriculture biologique au déjeuner. Selon Organic Trade Services, 140 000 enfants romains bénéficient déjà de repas bio.

Quant à la législation dans l’Emilie Romagne, elle se révèle encore plus engagée comparée au reste de l’Italie. En effet, tous les contrats en fin de validité sont remplacés par des contrats avec des fournisseurs d’aliments bio. En ce qui concerne les jardins d’enfants et les écoles primaires, ils sont tenus de ne proposer que ce type de repas.

Jusqu’en 2005, tous les 350 000 écoliers concernés par cette législation recevront quotidiennement un repas identifié bio.
Pour plus de renseignements : www.consortium-bio.it

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05
dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD