Après le paiement, Sunday passe à la commande via QRCode

YANNICK NODIN
Après le paiement, Sunday passe à la commande via QRCode

Après l’addition, la commande. Sunday, qui équipe à date 1600 établissements en France avec sa solution de paiement via QRCode, vient d’annoncer l’extension de son offre vers la commande, toujours par QRCode. Une offre qui en priorité vise les établissements à fort trafic, comme les bars, les food-courts, la restauration rapide et les festivals, dont les volumes d’affaires sont estimés à quelque 25 milliards d’euros en France, et plus de 300 milliards sur les cinq marchés où est présent Sunday (Royaume-Uni, Espagne, France, Etats-Unis, Canada).

Cette nouvelle brique se décline en 3 modules, permettant d’appliquer la solution à tous types de commande. Scan&enjoy, pour les commandes servies à table ; scan&collect, toujours pour une consommation sur place, qui envoie une notification au client quand la commande est prête à être récupérée au comptoir ; scan&go enfin, destiné à la VAE. Lancée début mars chez Top Bun Marseille, l’enseigne du groupe Big Mamman dédiée aux smash burgers, le QR code de commande est déjà déployé dans plus de 500 points de vente, selon Sunday, cette rapidité de déploiement étant accélérée par l’intégration de la solution à l’écosystème Deliverect, interfacé avec la grande majorité des logiciels de caisse du marché.

Un départ sur les chapeaux de roue qui aiguisent les objectifs de la start-up, qui vise les 15 000 établissements équipés d’ici la fin de l’année. Et pour cela, met en avant des bénéfices attendus multiples pour les opérateurs : +20% de commandes, +10% de rotation des tables, +15% d’augmentation du panier moyen, notamment via les ventes additionnelles sur les boissons et desserts, +40% de pourboires. « Nous sommes obsédés par une chose : que les clietns profitent à 100% de leur moment sur place et que les restaurateurs puissent se concentrer sur leur mission première : chouchouter leurs clients, souligne via communiqué Victor Lugger, cofondateur et CEO de Sunday. Après avoir rendu 15 minutes de leur temps aux clients et aux serveurs de la restauration traditionnelle, nous offrons aujourd’hui cela aux bars, aux food-courts, à la restauration rapide, aux festivals. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Zenchef lève 50 M€ auprès de PSG Equity pour renforcer ses positions en Europe

Zenchef lève 50 M€ auprès de PSG Equity pour renforcer ses positions en Europe

Alors qu’elle s’apprête à sortir son app grand public, la scale-up bénéficie d’un investissement de 50 M€ de PSG Equity. Il va lui permettre d’enrichir son offre de solutions digitales et d’accélérer sa croissance en...

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Paiement à table et pourboire dématérialisé… Le groupe JDC S.A étoffe ses solutions

Paiement à table et pourboire dématérialisé… Le groupe JDC S.A étoffe ses solutions

Le Beer Matcher de Kronenbourg, un sommelier digital pour les accords mets-bières

Le Beer Matcher de Kronenbourg, un sommelier digital pour les accords mets-bières

Plus d'articles