informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Allemagne : le succès des coffee-bars

Publié le par

La vague des coffee-bars a déferlé sur l'Allemagne comme dans aucun autre pays européen. En tête, le torréfacteur et distributeur Tchibo, un groupe hambourgeois qui a racheté son concurrent Edusho et s'implante dans la restauration en séduisant une clientèle jeune et branchée. Son challenger, World Coffee, se développe en franchise dans les principales métropoles régionales. Tous deux doivent se dépêcher d'asseoir solidement leur réseau car se profilent à l'horizon des concurrents de poids tels Starbucks, Aroma ou encore Costa Coffee. Autre segment dynamique, celui de la viennoiserie-sandwicherie avec des opérateurs d'envergure européenne, comme Kamps (Harry's en France) ou régionale comme Ditsch ou Der Beck.

Ainsi, les briocheries CroBag continuent d'étendre leur maillage à travers le territoire avec une prédilection pour les gares. Avec 11 ouvertures en l'an 2000, leur parc atteint désormais 79 unités. En 2001, l'enseigne allemande envisage 18 ouvertures. Poussant ses pions, elle vient d'ouvrir à Hambourg un restaurant expérimental avec des places assises. Car les consommateurs allemands, qui prennent 3,5 repas par semaine hors de leur domicile, optent, dans 42% des cas, pour la restauration rapide et se montrent avides de nouveautés. D'ailleurs, les formules ethnos traditionnelles, comme les Döners turcs, commencent aussi à s'organiser, comme en témoigne la naissance de la chaîne Mr. Chicken. 

Les pétroliers tentent aussi leur chance dans l'univers du snacking. Esso a donc installé une unité pilote à Hambourg sous la marque TigerMarket. De son côté, Aral teste trois Pananino dans la région de Franckfort. L'émergence de nouveaux acteurs contraint les grands groupes à affiner leur stratégie afin de maintenir l'intérêt des consommateurs. Sur le versant de la pizza, les initiatives se multiplient. Le spécialiste de la livraison à domicile Joey's Pizza s'emploie à développer les commandes en ligne. " Aujourd'hui, elles représentent 5,5% du chiffre d'affaires de l'enseigne et devraient grimper à 7,5% d'ici à la fin de l'année ", commente Carsten Gerlach, dirigeant de l'enseigne. Avec seulement 6 ouvertures en 2000, Joey's Pizza a enregistré une augmentation de son chiffre d'affaires de 17,5%. La chaîne entend passer la vitesse supérieure en ouvrant en 2001 entre 15 à 30 unités. 

De son côté, Pizza Hut n'est pas en reste. Le leader de la pizza diversifie ses points de vente. A côté des unités de livraison et des corners express, il s'est doté de deux nouveaux restaurants avec mange-debout et tables. Fort aujourd'hui de 110 établissements, il vient aussi d'ouvrir un site de livraison à domicile. Le poulet a, quant à lui, tiré le meilleur parti de la crise de l'ESB. KFC s'est vu pousser des ailes en doublant le nombre de ses magasins (24 à ce jour) et s'est lancé dans la formule drive-in. Bien qu'ébranlés par les répercussions de la " vache folle ", McDonald's et Burger King n'ont pas ralenti leur développement. Le parc de McDonald's s'est accru de 10% passant à 1 091 restaurants tandis que, face à lui, le géant du Whopper a procédé à 46 ouvertures, soit un total de 268 unités. La chaîne veut atteindre 500 points de vente d'ici à 2003. Nordsee, le spécialiste des produits de la mer, cherche à rebondir face à la diversification du marché qui menace ses positions. Elle a testé un drive-in à Francfort mais l'expérience s'est soldée par un échec. 

Dossier réalisé par Patricia Cecconnello, Dominique Sicot et nos correspondants Mario Canizal (Espagne), Marie Luginsland (Allemagne et Suisse), Béatrice Morale et Foodservice Intelligence (Grande-Bretagne), Amelle Nebia (Italie).

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus