Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Alexandre Couillon : Un arc-en-ciel dans l'assiette

Alexandre Couillon : Un arc-en-ciel dans l'assiette

Alexandre Couillon, chef cuisinier du restaurant gastronomique La Marine, a Noirmoutier Une etoile au Guide Michelin

© Jean Claude Moschetti/REA

Sur un territoire vendéen que l'on imagine plutôt monochrome, Alexandre Couillon dessine une cuisine colorée, au fil des saisons et de son humeur.

« La chromatie », comme il en parle avec passion, a toujours été importante pour ce cuisinier établi dans le petit port de l'Herbaudière, tout au bout de l'île de Noirmoutier, depuis déjà dix-sept ans. Elle l'est plus que jamais depuis qu'il a installé un potager derrière son restaurant, La Marine (2**).

 

 

 

En concertation avec Nicolas, le jardinier argentin qu'il a recruté il y a quelques mois, Alexandre Couillon a conçu sa propre palette. « Je passe une petite heure au jardin chaque matin. » Là, loin de l'inox et du bruit des cuisines, le chef fait sa cueillette et imagine de nouvelles assiettes. « En ce moment, on fait un amuse-bouche autour d'une fleur de courgette en beignet, avec une petite crème de yaourt. »

 

« Une cuisine du vivant »

 

Tombé en admiration face au pourpre des feuilles d'arroche, il les passe en tempura, et teinte la sauce avec des pétales de rose et de la mûre. « Ça déclenche des choses, c'est certain, estime-t-il, toujours épaté que la magie opère. Les associations nées de couleurs qui se rapprochent, ça marche 80 % du temps ! » Sûrement parce que la nature a toujours raison : « Aujourd'hui, on a pris le cap d'une cuisine du vivant. » Avec les meilleurs produits, évidemment. Ceux d'un territoire marin, mais aussi végétal, qui s'expriment dans les assiettes, comme ce homard-fenouil-cerise, caché sous des feuilles d'arroche recouvertes de lait d'amande, que l'on découvre comme des coquillages lors d'une promenade sur la plage. « Le but est d'arriver à des feux d'artifice d'émotions », explique le chef, qui a réuni les couleurs et textures du Bois de la Chaize voisin dans un dessert à vous tirer une larme.

 

En respectant les saisons, Alexandre Couillon cherche à répondre aux attentes d'un client dont la psychologie n'est pas la même en octobre ou en avril. « Moi-même, dans un gros pull dans le jardin, je suis attiré par des couleurs qui réchauffent, comme celles de nos courges. Elles ne sont surtout pas artificielles. » Comme cette cuisine du vrai, fruit de dix-sept ans de travail avec son épouse Céline. « Je ne crois pas qu'on puisse faire ça ailleurs. » Qu'importe, les clients viennent de plus en plus loin goûter aux couleurs de La Marine.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

La Pâtisserie de Référence: pour apprendre et réaliser les recettes d’un vrai chef pâtissier

La Pâtisserie de Référence: pour apprendre et réaliser les recettes d’un vrai chef pâtissier

La Pâtisserie de Référence rassemble dans un ouvrage unique le plus grand nombre de recettes et préparations pour devenir un véritable pâtissier professionnel.   Exhaustif dans son contenu et pratique[…]

11/09/2020 | MétiersPâtisserie
Il est encore temps de s’inscrire au Trophée du Maître d’Hôtel

Il est encore temps de s’inscrire au Trophée du Maître d’Hôtel

VALRHONA: soutenir les Artisans avec une carte interactive

VALRHONA: soutenir les Artisans avec une carte interactive

 Une solidarité face au confinement pour Pâques

Une solidarité face au confinement pour Pâques

Plus d'articles