Alain Alexanian met en place une formation pour le thé

Sujets relatifs :

,
Alain Alexanian met en place une formation pour le thé

Passionné par le thé, le chef lyonnais Alain Alexanian, vient de mettre en place Kamelya, un concept de formation et de découverte autour du thé.

« Il me semble que seule une minorité en France sait boire le thé dans les règles de l’art, or, c’est à mon sens  la boisson du 21ème siècle », souligne Alain Alexanian, cuisinier et consultant culinaire. L’ex-chef étoilé lyonnais, qui milite depuis 15 ans pour la qualité du contenu dans l’assiette, vient de mettre en place une formation gratuite « d’ambassadrices du thé ». Celles-ci, tout en apprenant aux autres à le déguster correctement peuvent percevoir une rémunération, en s’y consacrant à temps plein ou à temps partiel. A l’issue des ateliers de dégustation, les amateurs peuvent s’offrir les produits de la gamme Kamélya sélectionnés par mes soins (thés, thermos, cuillère à thé, verseur, sablier, vaisselle transparente, nappes…).  Ce concept, nommé Kamélya, repose sur quatre points : offrir une méthode simple de  préparation  du thé ; organiser des « Ateliers saveurs et découvertes » autour du thé ; désacraliser le thé feuilles grâce à une préparation extrêmement simple afin de déguster régulièrement cette boisson, que ce soit à la maison ou au bureau ; anoblir le thé en créant une ligne d’art de la table luxueuse mais à un prix abordable.



Nous vous recommandons

Sophie Lebreuilly réinvente l’expérience client en boulangerie

Sophie Lebreuilly réinvente l’expérience client en boulangerie

Avec un potentiel que ses dirigeants estiment à 500 points de vente en France, l’enseigne développe un modèle qui séduit tout particulièrement la province avec une offre multiple déployée dans des lieux conviviaux.« En province, il...

Quand le snacking fait son grand show

Quand le snacking fait son grand show

Yogurt Factory se fait une place au soleil

Yogurt Factory se fait une place au soleil

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

Interview

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

Plus d'articles