Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

AGORES s'ouvre aux structures médico-sociales à but non lucratif

ENCARNA BRAVO
AGORES s'ouvre aux structures médico-sociales à but non lucratif

 

 

 

 « La restauration qui était auparavant considérée comme secondaire, avec un public généralement captif, est aujourd’hui portée comme projet associatif par de nombreuses structures. Les remontées des personnes accompagnées et des familles sur le contenu des repas ont permis de reconsidérer les prestations et d’y allouer des budgets plus importants.

Les chefs de cuisine sont en phase de restructuration sur de nombreux points. La loi EGALIM permet notamment de justifier une montée en gamme intéressante. La restauration médico-sociale est de plus en plus orientée vers une alimentation de qualité (du bio, du local, des labels). Elle est également très engagée dans le développement durable et l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Les établissements médico-sociaux sont fédérés au sein d’unions régionales URIOPSS (Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux) et nationales UNIOPSS. Mais globalement dans le secteur médico-social, les regroupements d’associations s’effectuent plutôt sur des thématique données et non de manière globale. Des collectifs se sont ainsi créés dernièrement  pour demander une reconnaissance du personnel engagé au quotidien auprès des personnes accompagnées, une revalorisation des salaires et une prime COVID pour tous.

Au niveau de la restauration, à ma connaissance et après prise d’informations auprès des professionnels du département, il n’existe aucune structure permettant de travailler en réseau. Les collègues interrogés sur le sujet et dans les associations voisines sont en demande d’un réseau professionnel permettant un appui sur la veille règlementaire, un partage de compétences et d’expériences. Un objectif clairement partagé par AGORES : « sortir les chefs de cuisine de leur isolement, favoriser des lieux d’échanges pour mutualiser les savoirs, développer les compétences, mobiliser les énergies ».

 

Le fait d’ouvrir les statuts au secteur du médico-social pourrait permettre d’élargir les compétences des adhérents et de faire rentrer dans l’association de nouveaux responsables de cuisine motivés et engagés.

Les structures telles que la MAB (Maison de l’Agriculture Biologique), la chambre d’agriculture, le conseil départemental ont actuellement du mal à pousser les portes des cuisines du secteur médico-social. L’absence de projets communs et de dialogues est contre-productive. Le fait de pouvoir passer par AGORES m’a été remonté comme élément facilitant par les interlocuteurs rencontrés ».

Sophie GALLOU, Directrice de la restauration association pour les Genêts d’Or. Et désormais déléguée départementale et administratrice AGORES

 

 Force est de constater les similitudes organisationnelles entre les acteurs des collectivités territoriales et ceux du médico-social :

Les associations du secteur médico-social sont financées par des organismes publics rattachés à l’état (ARS) et aux départements (conseils départementaux ayant la compétence action sociale).

Les actions des associations médico-sociales suivent les lignes directives des financeurs, selon des choix politiques et des schémas directeurs établis.

Le public servi est le même dans les secteurs territoriaux et médico-sociaux : enfants ou adultes, porteurs de handicap ou non, accueillis dans les différentes établissements.

Les établissements du secteur médico-social sont également implantés dans toute la France.

Les prestations repas sont calées sur les mêmes bases de menus et mêmes recommandations nutritionnelles du GEM-RCN.

Les activités du secteur médico-social sont connexes à celle de la territoriale. Il y a ainsi plusieurs exemples de prestations repas fabriquées par des collectivités territoriales et livrées dans des structures médico-sociales et vice et versa.

 

 

 

Les chiffres clés du secteur médico-social

30 000 : nombre d’établissements et services médico-sociaux existant aujourd’hui en France. Source : ARS

 

1,2 million : le nombre de personnes âgées et handicapées qui sont accompagnées dans leur parcours de vie et de soins. ARS

 

605 059 : le nombre global de places pour personnes âgées dépendantes, y compris en accueil temporaire, dans 7 438 EHPAD en 2017. Source : DRESS, Panorama statistique Jeunesse Sports Cohésion sociale 2017.

 

494 354 : nombre de places en établissements et services pour accompagner les personnes handicapées dont 158 901 places pour les enfants et 335 453 places pour les adultes en 2017. Source : DRESS, Panorama statistique Jeunesse Sports Cohésion sociale 2017.

 

89 % des places pour personnes handicapées dans des établissements sont de statut privé à but non lucratif, 10 % de statut public et moins de 1 % de statut privé. Source : FINESS, décembre 2017.

 

Sources : ARS, L’organisation de l’offre médico-sociale – Les chiffres de l’accompagnement médico-social www.ars.sante.fr. CNSA, Les chiffres clés de l’aide à l’autonomie en 2018

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Du 15 au 21 novembre : 4ème Semaine du foie gras,  l'excellence au menu des meilleures tables de France

Du 15 au 21 novembre : 4ème Semaine du foie gras, l'excellence au menu des meilleures tables de France

  La semaine nationale du Foie Gras a conquis de nombreux restaurants partout en France depuis son lancement en 2018. L’édition 2020 s’est adaptée au contexte pour soutenir les initiatives de repas à[…]

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

Forum Agores : Sortie des plastiques en restauration collective

10 likes = 1 kg de riz, My Little Warung mobilise ses publics contre la précarité alimentaire

10 likes = 1 kg de riz, My Little Warung mobilise ses publics contre la précarité alimentaire

EGAST 2022 prend de l’avance

EGAST 2022 prend de l’avance

Plus d'articles