abonné

AGAPES REPAS LIVRÉS MISE SUR LE FRAIS

Isabel Soubelet
AGAPES REPAS LIVRÉS MISE SUR LE FRAIS

Agapes gère l'intégralité de la prestation. L'entreprise en bref 3Investissement de départ : 200 000 E 3Effectifs : 5 personnes 3Activité : 100 % de repas livrés à domicile pour personnes âgées 3Couverture géographique : un rayon de 20 km autour de Trappes (Yvelines) 3Unité centrale de production : 120 repas/jour en avril 2006, capacité de 400 repas/jour

© Photo : DR

L'entreprise nouvellement créée vise le marché des personnes âgées dans le département des Yvelines.

Créée en février 2005 par Philippe Baranger, ex-collaborateur de Sodexho, Agapes Repas Livrés réalise le portage de repas à domicile pour les personnes âgées en Île-de-France. Une activité qui a de beaux jours devant elle si l'on se réfère à l'enquête Insee selon laquelle 9 personnes sur 10 vivent chez elles jusqu'à l'âge de 85 ans (1).

Le chef d'entreprise ne débarque pas dans le milieu par hasard et connaît le sens du mot service. Après 17 ans dans le nettoyage industriel, puis 10 ans chez Sodexho comme directeur marketing de la filiale scolaire puis comme directeur de la région Île-de-France, Philippe Baranger s'est positionné sur le segment des repas livrés. Partant du constat que « le marché existe mais ne contente pas les donneurs d'ordre », il a loué un local industriel dans la zone d'activités de Trappes-Élancourt et l'a aménagé en unité centrale de production. « Ma priorité est d'utiliser des produits frais et de réaliser des plats en cuisson longue, des recettes traditionnelles qui ont de réelles qualités gustatives », précise-t-il. Pot-au-feu, potage maison, blanquette de veau sont les plats livrés aux clients[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05
dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD