Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Acquisitions, créations, livraison, les inratables de la fin juillet 2019

SABINE DURAND

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Acquisitions, créations, livraison, les inratables de la fin juillet 2019

La période estivale ralentit l'activité économique, mais pas partout, ni sur tous les segments de la RHD. La preuve avec ces mouvements certes préparés en amont mais annoncés fin juillet par différents opérateurs du circuit ; les uns changent de main, pour se renforcer ou se diversifier, les autres inaugurent de nouveaux points de vente ou de nouveaux services pour les restaurateurs. L'été sera chaud...

ACQUISITIONS

Avec Poivre Rouge, le groupe La Boucherie passe le cap fatidique des 200 établissements

C’était dans les tuyaux, ce sera effectif fin septembre. Le groupe La Boucherie, 153 établissements (La Boucherie, Bistrot du Boucher, L’Assiette au Boeuf) reprend aux Groupement des Mousquetaires les 78 restaurants Poivre Rouge. Avec l’intégration de cette enseigne, 5ème du marché des restaurants-grills en France avec un chiffre d’affaires déclaré de 76 M€ pour 2018, le groupe La Boucherie va intensifier et son développement et son maillage national. Les établissements Poivre Rouge pourraient choisir, dit-on, de rester sous cette bannière ou de passer sous celle de leur nouveau propriétaire.

Avec Marfo Food, Fleury Michon renforce ses positions sur le catering aérien


Fleury Michon compte bien accompagner la forte croissance du catering aérien. Alors que le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 43 M€ en 2018 sur le segment, il table sur 100 M€ dès la fin 2019, et même sur 150 M€ d’ici à 2023…Il vient en effet de reprendre 90 % du deuxième acteur européen des plats cuisinés pour le catering aérien, Marfo Food Group. Avec cette prise de participation dans l’entreprise néerlandaise au CA de 50 M€ réalisé avec 300 salariés, Fleury Michon renforce ses positions, notamment celles de Fleury Michon Amérique au Canada, et grâce à la complémentarité des deux portefeuilles, “

pourra proposer des prestations de restauration aller et retour complètes aux compagnies aériennes effectuant les liaisons entre l'Europe et l'Amérique du Nord", indique le groupe. Qui a pris, en complément, une participation de 37,5 % dans une société soeur de Marfo, la Belge De Gentse Kluis N.V (31 M€ de CA), spécialisée dans les plats cuisinés frais et surgelés pour la RHD et la grande distribution. 


MARCHE -
L’essor de la livraison bouscule les autres secteurs de la RHD, mais ses acteurs aussi

La livraison continue de gagner du terrain en RHD. D’après la dernière Revue stratégique de Food Service Vision sur le sujet, elle aurait progressé de 20 % en 2018, pour un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d’euros, soit 6 % du secteur. Si le ticket moyen varie de 16 € le midi à 17 € le soir (moment où les consommateurs se font le plus livrer leur repas) avec un trio pizza, burger, sushi, le mouvement est porté principalement par les jeunes (âge moyen des personnes qui se font livrer est de 35,9 ans contre 50 ans pour ceux qui n’y ont pas recours), vivant dans les grandes agglomérations (65 % viennent des villes de plus de 100000 habitants). Ils se font livrer 2,6 fois par mois, pour trois raisons principales, la rapidité de livraison, la possibilité de commander au dernier moment,  la rapidité/simplicité de commander etc. La société d’étude, qui a recensé 56 start-up de livraison et 33 dans la restauration virtuelle, estime qu’il existe principalement deux modèles gagnants, les agrégateurs (déjà 41 % de parts de marché en avril 2019) et les restaurants virtuels (12 % de pdm)... “qui vont continuer de s’affirmer au détriment de la GMS et des restaurateurs”.
 

Les grandes manoeuvres commencent

 

Même s’il n’est ni un agrégateur ni un restaurant virtuel, puisqu’il est à 90 % sur de la market place, le Britannique Just Eat n’a pas l’intention de rester sur le banc de touche : il va rejoindre le giron du Néerlandais Takeway.com et constituer avec lui le leader mondial de la livraison de repas, avec un chiffre d’affaires global de 7,3 Mds€, pour 360 millions de commande/an ! De son côté l’agrégateur britannique Deliveroo, lui, a emmagasiné peu avant l’été une nouvelle levée de fonds colossale, de plus de 500 M€, avec Amazon comme principal investisseur. Et consolide son partenariat avec les restaurateurs français et britanniques, pour lesquels il lance un service achat après l’avoir testé pendant un an. Il permet aux restaurants “de faire 20 % d’économies en moyenne sur leurs matières premières, des légumes à l’épicerie en passant par la viande, ainsi que sur les produits d’entretien et les produits d'emballage”, grâce aux accords négociés par Deliveroo avec ses fournisseurs partenaires de Rungis.
Une offre saine ou pas via la livraison ? Si Food Service Vision révèle que 61 % des non-utilisateurs estiment que la livraison favorise la malbouffe et l’obésité, l’étude de l’Ifop pour Just Eat de mai 2019 a montré que ce n’était pas nécessairement le cas : 68 % des hommes ont ainsi déclaré se faire livrer des repas sains, contre 58 % des femmes. 62 % des 18-25 ans auraient adopté la livraison justement pour sa capacité à fournir des plats sains trop compliqués à faire soi-même. Dans cet esprit, chez Just Eat, poké bowls et spécialités auraient vu leurs ventes multipliées respectivement par 3 et par 4 en 2018. Quoi qu’il en soit, toujours d’après l’Ifop, 78 % des consommateurs aimeraient trouver plus de plats sains parmi les plats livrés disponibles.

 

CREATIONS -

Big Fernand et Big Mamma voient grand, forcément

 

Alors que son co-fondateur, Steve Burggraf, est parti vers de nouvelles aventures (la charcuterie fine avec Cul de Cochon, et, en association avec Christophe Michalak, le buffet revisité par le légume, la gourmandise, le local, avec Polichinelle, ouverture prévue en septembre), Big Fernand poursuit sa route sous la houlette de Maurizio Biondi. Le spécialiste du hamburgé annonce ainsi ouvrir le 2 août son plus grand restaurant aux 4 Temps de La Défense,  352m2 dont 40 de terrasse, avec boulodrome, espace salon cosy, espace vitré privatif etc.

De son côté, Big Mamma continue d’envisager la restauration italienne en XXL, mais outre-Manche, avec  un deuxième établissement londonien de 857 m2, Circolo Popolare. Une “déclaration d’amour à la Sicile et à la Méditerranée”, ses pizzas, antipasti, dolci et autres cuvées,  portée par une équipe de 130 personnes, pour cette dixième unité de l’enseigne.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Osamu Tsukamoto remporte les 11èmes championnats du monde du Pâté-croûte

Osamu Tsukamoto remporte les 11èmes championnats du monde du Pâté-croûte

Deux ans après Chikara Yoshitomi, de l’Ambroisie***, c’est Osamu Tsukamoto, du Cerulean Tower Tokyu Hotel à Tokyo, qui a remporté ce mardi la 11ème édition du championnat du monde du[…]

05/12/2019 | Concours
Indémodable pizza, en Italie comme en France

Indémodable pizza, en Italie comme en France

Décès d’André Daguin, l’homme de l’union

Décès d’André Daguin, l’homme de l’union

La Grande Tablée 2019 approche !

La Grande Tablée 2019 approche !

Plus d'articles