Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Accueillir les handicapés au-delà des normes

Paul Fedèle

Sujets relatifs :

,
En Fance, 80 restaurateurs arborent le label «Tourisme & Handicaps», garantie d'une qualité d'accessibilité allant plus loin que les obligations légales. Ces derniers témoignent qu'en la matière, il suffit de peu pour apporter beaucoup.

Ils sont plus de 5 millions en France et 50 millions dans la nouvelle Europe des Vingt-Cinq. Les personnes handicapées constituent une clientèle à part entière, pourtant fort négligée par le monde du tourisme, de l'hôtellerie et de la restauration. Qu'il s'agisse de handicapés moteurs, de malvoyants, de malentendants ou de déficients mentaux, ils ont pourtant, comme tout un chacun, la volonté de voyager et de consommer. Et force est de constater que, même pour les établissements neufs et rénovés, dont la loi rend obligatoire la prise en compte de l'accessibilité des personnes handicapées, les choses ne sont pas toujours claires face aux dérogations accordées. Quant aux commerces existants, cela dépend du bon vouloir des propriétaires.

une démarche volontaire vécue comme une fierté

En 2001, sous l'ère du secrétaire d'état au Tourisme Michelle Demessine, un grand pas a été franchi avec la création d'une marque nationale et d'un label « Tourisme & Handicaps ». Le but : sensibiliser et mobiliser les professionnels pour une meilleure intégration des personnes handicapées. Ceci en apportant une information fiable, descriptive et objective sur l'accessibilité des équipements selon les quatre types de handicaps : moteur, visuel, auditif et mental.

Pour obtenir ce label, le restaurateur doit en faire la demande au CRT ou CDT (1), démarche suivie d'un audit. Après validation par une commission régionale puis nationale, l'établissement est référencé « Tourisme & Handicaps ». Il peut alors afficher le logo informant de son engagement en faveur d'un ou plusieurs handicaps avec le pictogramme correspondant : moteur, visuel, auditif et mental. Aujourd'hui, sur 952 sites labellisés en France, 80 sont des restaurants.

Denis Petitdemange, propriétaire du Logis de France Hôtel de la Poste à Le Bonhomme (68), un établissement de 29 chambres et 150 couverts, est aussi fier de ses deux pictogrammes T & H que de n'importe quelle autre distinction gastronomique. Il appartient à ces professionnels dont un proche a été affecté par un handicap et qui ont voulu aller plus loin que les normes « techniques » obligatoires. « Notre établissement a reçu le label en 2001 après d'importantes rénovations, raconte-t-il. Non seulement nous avons créé une extension de 10 chambres, dont 6 pour handicapés - alors que la réglementation nous contraignait à une seule - mais nous avons aussi adapté la banque d'accueil à hauteur pour accueillir une personne en fauteuil. Idem au restaurant, où les tables sont larges (0,80 cm) et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Auxerre adopte la démarche QualiEnfant

Auxerre adopte la démarche QualiEnfant

Misant sur la qualité globale du repas des jeunes convives, la Ville d'Auxerre s'est engagée dans la démarche de labellisation QualiEnfant. Un an après sa mise en place, les indicateurs révèlent que la qualité est au rendez-vous et le personnel[…]

01/05/2007 | Initiative
Le Buerehiesel ne renie pas ses étoiles

Le Buerehiesel ne renie pas ses étoiles

Les goûters d'anniversaire chez Villazur

Les goûters d'anniversaire chez Villazur

RESTAURANT 3 ÉTOILES dans une école cannoise

RESTAURANT 3 ÉTOILES dans une école cannoise

Plus d'articles