informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Accès au crédit : le ras-le-bol d'un restaurateur indépendant

Publié le par

| | |

Accès au crédit : le ras-le-bol d'un restaurateur indépendant

Alexandre Callet, le jeune propriétaire des Écuries de Richelieu, restaurant gastronomique répertorié au Guide Michelin situé à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine

© DR

« Chiens acceptés, banquiers interdits (sauf droit d'entrée de 70 000 E) »...

Le message à l'entrée du restaurant les Écuries de Richelieu, à Rueil-Malmaison (92) perd en subtilité ce qu'il y gagne en clarté. Car avec son ardoise, c'est bien la frilosité des établissements bancaires à accompagner les créateurs d'entreprise que le restaurateur Alexandre Callet vise. Il parle d'expérience : les crédits de son premier établissement remboursés, il envisage de monter une seconde affaire, et, à la recherche des 70 000 E nécessaires, se heurte depuis au refus des banques. Huit dossiers de financement déposés, sans qu'aucun prêteur ne l'ait suivi à ce jour. Aux grands maux les grands remèdes : le restaurateur affiche un tarif « sur mesure », et espère sensibiliser sur les effets d'un accès difficile au crédit : « Dès la signature du bail du nouveau restaurant, c'est d'emblée trois personnes que je suis en mesure de recruter en CDI. »

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

26 septembre 2019

La RHD à l’heure du Healthy

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus