A quoi s’attendre pour la reprise d’activité ? Le point de NPD Group

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

, ,
A quoi s’attendre pour la reprise d’activité ? Le point de NPD Group

La société d’études NPD Group vient de diffuser de premiers éléments sur les perspectives du hors-foyer, à l’approche de la réouverture des terrasses. Lors du premier confinement de 2020, la RHD avait enregistré un recul net de -64 % en visites et de -70 % en valeur. La réouverture des établissements pendant la période estivale n’avait permis de regagner qu’un tiers des visites perdues de mars à mai 2020. La donne est différente aujourd’hui, avec, souligne NPD Group, un marché de la RHD qui a su s’adapter en proposant la vente à emporter et la livraison pour pallier la fermeture des établissements. Le recul cumulé de novembre 2020 à mars 2021 avoisine les -47 % en visites et les –56 % en valeur par comparaison avec une année normale (novembre 2018 à mars 2019, par exemple), ce qui reste colossal, mais montre que les points de contact entre consommateurs et restaurateurs ont été plus nombreux.

Selon The NPD Group, la reprise de la consommation sur place (en terrasse, puis en salle) devrait être lente en raison des jauges imposées et du nombre limité de clients par table. Dépendante de l’avancée de la vaccination, l’activité en terrasses pourrait devenir le pilier de la reprise, attirant plus rapidement les adultes, seuls ou en groupe, que lors de l’été 2020. Sans oublier le retour de certains consommateurs qui avaient délaissé les établissements l’an dernier, avec des seniors désormais sur les starting-blocks grâce à la vaccination. NPD Group rappelle que fin octobre 2020, manger au restaurant était la 2e activité qui manquait le plus aux Français, après les voyages… Plus de six mois plus tard, cette attente et cette impatience de renouer avec la convivialité de la restauration à table reste intacte… à condition que l’avancée de la vaccination réinjecte la confiance nécessaire pour renouer avec la fréquentation dans le hors-foyer. Désormais bien ancrée dans les habitudes, la vente à emporter devrait continuer de jouer un rôle déterminant, aussi bien en restauration rapide qu’en restauration à table. La livraison, quant à elle, devrait ralentir selon NPD Group dès la levée du couvre-feu et la reprise des sorties en soirée. « Les résultats de 2021 dépendront de la vitesse du retour des consommateurs et de l’inventivité de l’offre (apéros, brunchs, menus et offres spéciales), souligne via communiqué Maria Bertoch, experte foodservice au sein de The NPD Group. Les consommateurs sont fin prêts, il ne reste plus qu’à les servir, à table et en terrasse ! »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

« Nous espérons amener une centaine de clients réguliers sur notre offre BtoB », explique Sylvain Greiner, d’Eataly Paris

Ouvert en 2019 par le Groupe Galeries Lafayette, master-franchisé de la marque en France, Eataly Paris a de suite bénéficié de l’attractivité de son concept, mêlant restauration et surfaces retail, et dû rapidement déchanter,...

28/06/2022 |
Frichti accélère sur son format Cafet’

Frichti accélère sur son format Cafet’

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Boostée par la crise sanitaire, la livraison s’est installée dans les préférences, selon NPD Group

Boostée par la crise sanitaire, la livraison s’est installée dans les préférences, selon NPD Group

Plus d'articles