300 unités annoncées par Courtepaille

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

300 unités annoncées par Courtepaille

  • 65 restaurants franchisés en 2013
  • 19 € TTC de ticket moyen compétitif
  • 61 M € de chiffre d'affaires en 2013
En ouvrant son 250e restaurant en novembre prochain à Pontarlier (25), Courtepaille confirme son objectif de 300 restaurants à l'horizon 2015/début 2016. Dans un contexte économique difficile, le spécialiste de la grillade tire son épingle du jeu en capitalisant sur sa notoriété et ses fondamentaux, mais également en diversifiant son modèle de développement. La franchise représente la majorité des nouveaux restaurants ouverts en 2013 et devrait atteindre 30% du réseau dès 2015, soit 90 restaurants. Cette année, pas moins de 12 unités gérées en franchise verront le jour.

Si ce modèle est intéressant pour les restaurateurs indépendants, les entrepreneurs et les hôteliers, il présente également de nombreux avantages pour l'enseigne. « C'est l'opportunité pour Courtepaille de se positionner sur des marchés régionaux et des projets spécifiques qui nécessitent d'avoir des partenaires locaux », explique Antoine Sauvage, directeur du développement franchise de l'enseigne.

Ce développement en franchise se fera avec le renforcement d'une offre en pied d'hôtels, la transformation de restaurants existants en Courtepaille, l'ouverture de restaurants solos nouvelle génération et une offre « food court » mixant libre-service et service à table.

Vous recherchez des informations sur une franchise, demander une documentation

Nous vous recommandons

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

Interview

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

L’enseigne de pizzas de terroir a beaucoup investi en 2022, pour rester en phase avec sa clientèle et anticiper sa croissance.Comment avez-vous vécu cette année 2022 ?C’était, bien sûr, le dégel de la crise. Mais pour nous ça...

Eat Salad veut grandir vite et franchir en deux ans la barre des 175 unités

Eat Salad veut grandir vite et franchir en deux ans la barre des 175 unités

Ninkasi teste un nouveau format pour s’adapter au contexte inflationniste

Ninkasi teste un nouveau format pour s’adapter au contexte inflationniste

Pitaya entre dans le giron de Groupe Bertrand

Pitaya entre dans le giron de Groupe Bertrand

Plus d'articles