2004, année charnière pour l'UMIH

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

Lors du congrès annuel du syndicat patronal, le président André Daguin a salué la marche vers la modernisation du secteur CHR et a rappelé son voeu de voir en place une TVA à 5,5 % au 1er janvier 2006.

L'édition 2004 du congrès de l'UMIH, qui se tenait à Strasbourg, du 24 au 26 novembre, restera un grand cru en mobilisant plus de 900 participants et en bénéficiant du parrainage de quatre ministres : Laurent Hénart, secrétaire d'Etat à l'Insertion professionnelle des jeunes, François Loos, ministre délégué au Commerce, Léon Bertrand, ministre délégué au Tourisme et Nicolas Sarkozy, ministre de l'Economie et des Finances.

Très attendu, ce dernier a rappelé l'engagement du gouvernement en faveur de la TVA à taux réduit, précisant qu'il fallait mettre fin à la distorsion de concurrence en matière de restauration et que la réduction du taux de TVA pour la restauration assise ne pénaliserait aucun partenaire européen. Le ministre des Finances a d'ailleurs demandé que ce dossier figure à l'ordre du jour du prochain conseil Ecofin, le 7 décembre. Il a indiqué, en outre, que l'entrée en vigueur de l'arrêté sur l'allégement des charges sociales avait pris effet pour les entreprises du secteur CHR : «Les premiers chèques sont arrivés...», a-t-il souligné.

De son côté, André Daguin s'est félicité du deal « gagnant-gagnant » conclu avec Bercy, qui a débouché sur la signature d'un nouvel accord de branche en juillet dernier, permettant notamment de faire disparaître le Smic hôtelier et de mettre en place un nouveau régime de prévoyance, à partir du 1er janvier 2005. Toutefois, le président confédéral a indiqué que la TVA à 5,5 % demeurait un enjeu majeur pour les entreprises du secteur CHR et que le compte à rebours avait commencé «Nous sommes à J-400 !» a-t-il lancé, visant la date butoir du 1er janvier 2006. « La profession souhaite un régime fiscal juste et adapté (...) l'hôtellerie-restauration représente l'un des secteurs les plus dynamiques et les plus prometteurs en terme d'emploi»

Séduire les jeunes et revaloriser l'image de la profession, c'est justement l'objet de la campagne de communication que lancera l'UMIH dès février 2005. Spot TV nationaux et régionaux, deux bus forum parcourant les régions, affiches et kits d'informations diffusés dans les entreprises, les lycées et les ANPE: autant d'initiatives qui devraient permettre de redorer l'image des métiers du CHR et drainer un plus grand nombre de candidats vers ces entreprises.

pccecconello@neorestauration.com

Nous vous recommandons

Menu prestige veut mettre en lien grands restaurants et clients potentiels

Menu prestige veut mettre en lien grands restaurants et clients potentiels

Le consultant en marketing digital et spécialiste de la restauration Pascal Lanot lance une plateforme qui propose des menus exclusifs tout compris dans des établissements de renom.Dissiper les craintes de ceux qui n’osent pas sauter le...

Delphine Tusseau, Memphis: « Nous sommes en train d’assainir et de stabiliser le réseau »

Interview

Delphine Tusseau, Memphis: « Nous sommes en train d’assainir et de stabiliser le réseau »

Laurent Delafontaine: "2022 aura été très contrastée, entre very healthy et ultra-protéiné"

Interview

Laurent Delafontaine: "2022 aura été très contrastée, entre very healthy et ultra-protéiné"

Bioburger, à l’écoute du terrain

Interview

Bioburger, à l’écoute du terrain

Plus d'articles