Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

1er baromètre France Boissons / Credoc : les CHR fragilisés par la baisse du pouvoir d’achat

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

1er baromètre France Boissons / Credoc : les CHR fragilisés par la baisse du pouvoir d’achat

En partenariat avec le Credoc, France Boissons, filiale de distribution de HEINEKEN France, dévoile la première édition du baromètre France Boissons/Credoc sur l’évolution de la santé de la filière CHR depuis six ans en France.

Le 1er baromètre France Boissons / Credoc des CHR, dévoilé le 19 janvier, apporte une confirmation sur les liens étroits entre pouvoir d’achat et activité des CHR. En l’espèce, entre 2008 et 2015, l’environnement économique s’est fortement assombri pour les Français : en 2008 puis durant 3 années consécutives 2011, 2012 et 2013, le pouvoir d’achat par unité de consommation a chuté ce qui ne s’était pas produit depuis plus de 20 ans. Conséquence directe, la baisse des dépenses de consommation des ménages sur le secteur hébergement-restauration (en 2008, 2009 puis en 2012 et 2013) ainsi qu’une moindre fréquentation des circuits de consommation hors domicile : - 8% entre 2008 et 2013.

Plus particulièrement, c’est l’activité des cafés qui est durablement impactée, avec une baisse du chiffre d’affaires de 10% et des effectifs de 5%.

 

Pour réaliser ce baromètre, le Credoc s’est appuyé sur des données Insee nationales, régionales et départementales sur la filière CHR1 : le nombre d’établissements, la densité par habitant, le nombre de créations et de défaillances d’établissements, les effectifs ainsi que les grandes tendances de consommation des Français. « Nous avons souhaité aller un cran plus loin en quantifiant de manière très précise les difficultés économiques rencontrées par les patrons d’établissements, et l’impact qu’elles ont sur le dynamisme des territoires»,  explique Loïc LATOUR, Président de France Boissons. Ainsi, le premier constat est que les indicateurs économiques se dégradent entre 2009 et 2015 : Pour l’ensemble du secteur Hébergement-Restauration3 le nombre de défaillances d’entreprises (redressements et liquidations) a fortement progressé, passant de 6 655 en 2009 à 8 300 en 2015, soit une hausse de 25%, avec une forte accélération depuis fin 2012. Par ailleurs, l’indicateur mesurant la création de richesses (la valeur ajoutée) régresse de 9% pour le CHR, soit une perte de 2,3 Milliards d’euros sur 2010-2014.

 

De fortes disparités selon les régions

 

L’autre enseignement majeur de ce baromètre est que les régions n’ont pas été impactées de la même façon par la crise. On constate par exemple qu’entre 2008 et 2013, les régions qui ont connu les plus grandes baisses de PIB par habitant (Bourgogne-Franche-Comté -1,9% ; Grand Est -0,4%) ou la plus faible croissance (Hauts de France +1,3%) sont également celles dans lesquelles la densité de Cafés, soit le nombre de Cafés/habitant, a stagné ou diminué – avec un décalage dans le temps – sur 2009-2015 (Bourgogne-Franche-Comté : 0% ; Grand Est : -4%; Hauts de France : -12% ).

A l’inverse, l’Île-de-France est la région de tous les records. C’est d’abord là que se trouvent le plus d’établissements CHR: près de 35 000 en 2015. En France, un établissement sur cinq est francilien. C’est également en Île-de-France que la dynamique entrepreneuriale est l’une des plus prononcées : on dénombre 10 % d’établissements supplémentaires en six ans, tandis que dans le même temps, la population francilienne n’a progressé que de 3,5 %.

Résultat : une densité d’établissements qui a littéralement bondi : en 2015, on dénombre 289 établissements pour 100 000 habitants soit 7 % de plus qu’en 2009. Enfin, l’Île-de-France reste le poumon de l’emploi CHR : près d’un tiers de l’emploi de l’ensemble de la filière Hébergement-Restauration est désormais francilien.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Restauration rapide : les enseignes en bute à l’obstacle du prix, selon Simon-Kucher & Partners

Restauration rapide : les enseignes en bute à l’obstacle du prix, selon Simon-Kucher & Partners

Près d’un consommateur sur deux freinent leur fréquentation des établissements de restauration rapide à cause du budget. C’est l’enseignement fort qui ressort de l’étude menée au[…]

17/05/2017 | chiffres cles
Restauration à table : la situation s’est dégradée au 1er trimestre selon CHD Expert

Restauration à table : la situation s’est dégradée au 1er trimestre selon CHD Expert

Une année 2016 difficile pour les boissons en CHR selon Nielsen

Une année 2016 difficile pour les boissons en CHR selon Nielsen

85% des consommateurs recherchent des informations sur internet avant de se rendre au restaurant

85% des consommateurs recherchent des informations sur internet avant de se rendre au restaurant

Plus d'articles