10% d'emplois sacrifiés en 2 ans dans la restauration commerciale selon une étude du SNRTC

Sujets relatifs :

Le Syndicat National de la Restauration Thématique et Commerciale (SNRTC) représente les principales entreprises de restauration commerciale avec service à table et traiteurs. Le syndicat a lancé au mois de mai 2013 une enquête auprès de ses entreprises adhérentes, visant à recenser le nombre d'heures travaillées au cours des premiers trimestres 2011, 2012 et 2013, sur un périmètre comparable de restaurants. Le SNRTC a ainsi recueilli les données comparatives du volume d'heures travaillées et de l'évolution des effectifs (nombre de salariés inscrits au 31 mars de chaque année), sur une base à périmètre constant (succursales). Une extrapolation a été faite sur la base de l'ensemble des restaurants franchisés comparables, rendant les résultats significatifs sur tout le territoire. « En réalisant cette enquête, notre objectif était de mettre en évidence une diminution du volume d'heures travaillées, mais la capacité de nos entreprises, dans ce contexte difficile de baisse d'activité, à poursuivre leurs efforts en termes de maintien des salariés dans l'emploi ou de recrutement », indique Michel Morin, Président du SNRTC.
Le résultat est bien plus alarmant : sur la période, le SNRTC fait non seulement le triste constat d'une diminution sensible des heures de travail au sein de ses entreprises, mais aussi, à périmètre comparable, celui de la destruction de plus de 2 500 emplois, très majoritairement au sein du collège des employés.
Entre le premier trimestre 2011 et le premier trimestre 2013, les entreprises interrogées font état d'un total de 962 000 heures de travail en moins, soit une diminution de 10% en deux ans. Conséquence inéluctable d'une conjoncture défavorable pour le secteur de la restauration, les entreprises du SNRTC accusent une diminution de leurs effectifs de 9,21 % en deux ans, à périmètre comparable.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Autour de ses trois marques de streetfood asiatique, thaï pour Pitaya et Poke Thaï, indienne pour Anjha, GK Invest bâtit un premier food court asiatique dans le centre commercial Les Quatre-Temps à la Défense. Un prélude à un...

01/07/2022 | Concepts
16ème Léon au format Fish Brasserie

16ème Léon au format Fish Brasserie

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Plus d'articles