informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Restauration hors domicile : l’Europe en fête

Publié le

| | |

Restauration hors domicile : l’Europe en fête

© NPD group

En décembre, la dépense moyenne des dîners pris en restauration assise augmente de 17 % en Europe (et 20 % en France).

 



À l’approche des fêtes de fin d’année, The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, s’intéresse aux habitudes de consommation en restauration hors domicile en France et en Europe. Au mois de décembre, les Français et leurs voisins européens se laissent séduire par des mets et des boissons festives souvent plus chers et voient l’addition des dîners en restauration assise augmenter de 17 % - passant à 75 € en moyenne (pour les dîners en groupe ou en famille), contre 64 € le reste de l’année (chiffres Europe de BIG 5 : Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Italie).



Les chouchous des tables de fête en France…
Repas d’entreprise, entre amis ou en famille : le mois de décembre concentre un plus grand nombre de visites en restauration à table en Europe – le segment gagne 2 points en parts de marché en visites sur le mois, en comparaison avec le reste de l’année (23 % contre 21 %). Cette note festive se répercute dans les assiettes : les plats traditionnellement associés à Noël, tels que le saumon fumé (dont la consommation double en décembre) ou le poulet rôti (+ 60 %) connaissent un véritable engouement dans l’Hexagone. Les desserts, comme les glaces ou les crèmes brûlées, sont également plus plébiscités qu’à l’accoutumée. Et pour accompagner ces repas de fête, les Français se laissent facilement tenter par des digestifs ou des jus de fruits.

…et en Europe
Si ce phénomène de surconsommation de fin d’année s’observe de la même manière chez nos voisins d’outre-Manche, des différences notables apparaissent aussi bien dans l’assiette que dans le verre. Et pour cause, en décembre, les Anglais affectionnent particulièrement les gambas (+ 44 %), les saumons (+ 69 %) et les soupes, dont le taux de prise est multiplié par 1,7. Le traditionnel poulet rôti (chicken roast) du dimanche, accompagné de sa purée de pommes de terre, voit sa consommation doubler par rapport au reste de l’année. Ils trinqueront avec du cidre de pommes, du prosecco ou du vin rouge.

Plus becs sucrés, les Italiens célèbrent les fêtes avec gourmandise. En décembre, la consommation de desserts tels que les profiteroles ou les mousses  est multipliée par deux en Italie, en comparaison avec le reste de l’année.

Champagne et…chocolat chaud !
Du côté des alcools, le champagne est incontestablement la plus festive des boissons pour clore l’année. Il fait l’unanimité en décembre, tant dans le sud de l’Europe – avec une progression de consommation de 30 % en Espagne comme en Italie, que dans le nord. Le Royaume-Uni tire son épingle du jeu en multipliant sa consommation de champagne par 1,5 sur le dernier mois de l’année. La France reste toutefois le leader incontestable en la matière. Et pour cause : un dîner sur 10 en restauration à table comporte une coupe de champagne en décembre contre un sur 20 le reste de l’année.

En journée, une autre boisson concentre les convoitises à l’approche des fêtes : le chocolat chaud, la boisson chaude hivernale par excellence. Tandis qu’en France sa consommation en restauration rapide progresse de 25 % au mois de décembre, elle double de l’autre côté des Pyrénées avec 6 % de taux de prise (contre 2 à 3 % le reste de l’année). Et comme le veut la tradition, les Espagnols poussent la gourmandise en y plongeant des churros (+ 33 % pour les churros en décembre).

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice Europe, The NPD Group, commente « La consommation du mois de décembre en restauration hors domicile fait figure d’exception dans l’année. Les établissements qui ajustent leur carte afin d’y glisser quelques plats et boissons emblématiques des fêtes de fin d’année feront le choix gagnant. On note par ailleurs que plusieurs moments de consommation bénéficient de cet engouement saisonnier : c’est le cas du goûter qui, avec ses boissons telles que le chocolat chaud, les jus de fruits pressés et les gâteaux, réconfortent les gourmands toujours plus nombreux au mois de décembre

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 
Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus